Francis Le Gall, histoire d’un retour aux sources de la passion

0
176

 

 

 

Après avoir trusté les podiums et été membre de l’équipe de France d’apnée FFESSM  il y a quelques années, il disparaît totalement du circuit suite à une mauvaise série de résultats. Francis Le Gall, puisque c’est de lui dont nous parlons, va alors poser les bases d’une nouvelle vie, de sa vraie nouvelle vie et totalement remettre en question sa façon d’aborder l’apnée, la chasse sous marine, la mer.

Voici son interview:

Francis Le Gall
Francis Le Gall

1 Nom Prénom Age Signes particuliers.
Francis LE GALL , 45 ans, Breton tatoué (écailles…), BEES 1°, MEF 2° apnée, MEF 1° PSM, EF 1° NAP. Président de la commission d’apnée FFESSM de Polynésie, président d’Apnée Tahiti (club associatif).
2 Pourquoi l’arrêt des compétitions et avoir quitter la France.
J’ai arrêté la compétition après une dernière syncope aux championnats de France 2011. J’ai pris conscience de la bêtise dans laquelle j’évoluais pour aller « toujours plus loin ». J’étais au bout du rouleau et ne m’en rendais pas compte. J’ai décidé de faire une pause. Tahiti pour ces eaux chaudes et claires et son « vivier de belles pièces » pour la pêche sous marine à été le choix de mon « exil ».

Francis Le Gall sur le podium en statique à côté d'Alain Richiou et Jean Michel Pradon
Francis Le Gall sur le podium en statique à côté d’Alain Richiou et Jean Michel Pradon

3 Dur sans l’adrénaline de la compétition ?
Arrivé à Tahiti, j’ai mis quelques temps à reprendre l’envie de refaire « parti du circuit ». Dès ce moment, j’ai mis tout en œuvre pour retrouver cette ambiance terriblement attirante de la compétition. Le territoire étant vierge de structures, j’ai du tout créé…. C’est pour l’instant ma compétition…. Et c’est un vrai job !!!!

Francis Le Gall en dynamique en 2010
Francis Le Gall en dynamique en 2010

4 C’est comment la Polynésie ?
La Polynésie est bien loin de la métropole…. Imaginer qu’on est encore en France est une erreur. Il faut savoir s’adapter au changement de mentalité et faire avec sous peine de ne pas « comprendre ». Mais sous l’eau….sous l’eau c’est enfin ce que j’avais cherché pendant longtemps !!! (Surtout dans les îles, Tuamutu….)
5 La pêche sous marine à Tahiti ?
Je suis avant tout un pêcheur sous marin. En arrivant à Tahiti, j’avais plein d’images en tête….. J’ai vite déchanté ! J’ai regretté ma Bretagne pendant pas mal de temps avant d’aller pêcher dans les Tuamutu. Le poisson est petit et très farouche sur Tahiti du fait de la surpêche. Il y a bien sur quelques spots sympas mais rien à voir avec ce que je connaissais. Par contre, il est toujours possible de faire de belles rencontres et quand ça arrive, ou oublie tout le reste !

Francis Le Gall, en mode chasse sous marine
Francis Le Gall, en mode chasse sous marine

6 Le « job » prof d’apnée ?
Pour pouvoir enseigner correctement à Tahiti, j’ai du tout mettre en place. J’ai créé la commission fédérale d’apnée au sein de la FFESSM qui n’existait pas et monté un club dédié. Le club c’est rapproché d’une SCA pour disposer de l’infrastructure et après un travail de longue haleine j’ai réussi à avoir des créneaux piscine. Les conditions d’enseignement sont maintenant plus que bien !!! 3 séances /semaine de 2 heures en piscine et sorties tous les week-end avec différentes orientations : initiation, approche de la profondeur, travail de la profondeur, requins, épaves…… Et bien sur les formations qualifiantes (N1, N2….). Que du bonheur !

Francis Le Gall à la remontée
Francis Le Gall à la remontée

7 Le regard sur la métropole vu de Tahiti.
Ca va faire 3 ans que je suis sur Tahiti et je vais avoir du mal à « rentrer »…. Une fois qu’on à compris comment fonctionne ce « territoire français » et qu’on gagne suffisamment d’argent pour y vivre, il est dur de s’imaginer rentrer dans la grisaille. J’ai en bas de chez moi la plus grande piscine du monde !!! Chaude, claire et pleine de couleurs…. Rentrer ? Pourquoi faire ?
8 Retour à l’essentiel ?
J’ai quitté la France et la compétition pour essayer de retrouver le « feu sacré » que j’avais perdu. Je suis sur la bonne voie ! Encore quelques descentes dans ce bleu inimitable entre Tahiti et Moorea et c’est bon !

Ambiance Tahiti !
Ambiance Tahiti !

9 Un conseil pour les apnéistes de métropole ?
Un conseil ? Je suis joignable sur le Facebook d’Apnée Tahiti pour tout conseil en apnée et PSM, pas de soucis ! Au contraire ! Je suis pour le partage de la connaissance , sinon…venez faire un tour par chez moi !!!!!
10 peux tu nous parler de ta collaboration avec Beuchat ?

Quand j’étais en France, la marque Beuchat m’avais aidé avec de l’équipement et j’avais trouvé cette équipe particulièrement sympathique et le matériel fourni vraiment efficace et adapté. Arrivé à Tahiti, j’ai pensé reprendre contact et essayer de faire connaître les produits « pêche sous marine » de cette marque trop peu présente en Polynésie. Je mets en valeur la qualité du matériel dans différentes sorties pêche que se soit sur le récif ou sur DCP. Avant d’être aidé par la marque, je pêchais déjà tout équipé Beuchat ! Je suis donc un converti de longue date !!!

Francis Le Gall, souvenir d'une belle pêche
Francis Le Gall, souvenir d’une belle pêche

11 Le mot de la fin .
Vive l’apnée !!! Plus qu’un simple sport, c’est un mode de vie, une philosophie. J’avais oublié tout ça avec la compétition et la recherche de la médaille (d’or, seulement l’or….). Malheureusement, il faut des fois se brûler pour le savoir … Si je reviens à la compétition (et c’est bien parti pour) je vais le faire dans une recherche personnelle et non une course à la médaille. Que du bonheur !!!

 

Merci à lui et à bientôt pour de nouvelles aventures avec le plus Tahitien des bretons ou l’inverse enfin on ne sait plus, à vous de choisir !