Championnat de France Chartres 2015: le 16x50m

0
90
l'arêne

C’est désormais une tradition, chaque championnat de France comprend une des disciplines les plus intenses autant pour les athlètes que le public. L’espace de quelques séries, la piscine prend des allures de stade de Foot, le public crie et encourage les athlètes, et dans l’eau les apnéistes font bouillir le bassin dans une sorte de ballet subaquatique où la souffrance et la joie se rencontrent.

Bienvenue dans le royaume des forçats de l’apnée, des stakhanovistes des bassins !

Cette année, chez les femmes, tout le monde n’avaient d’yeux que pour Vanessa Perret et Hélène Gass, toutes deux ayant battu le record de France en 2015. Alors que la série s’élance, la confrontation des 8 apnéistes prend vite des allures de duel où les deux leaders se jaugent, se testent mais aussi où rapidement Hélène Gass prend le parti de saisir les commandes de la course au risque de subir un coup de fatigue à la fin. Les longueurs s’alignent et l’écart reste réduit. A chaque virage le public s’attend à un revirement.

La nageuse du comité Est tiendra tout le monde en halène jusqu’à l’avant dernière longueur où l’on comprendra comme Vanessa Perret un peu plus tôt que l’affaire est entendue: Hélène sera Championne de France et reprend le record de France pour 20 secondes. Sarah Hamadat est 3ème.

Chez les hommes, deux séries ont été mises place. Après une première série d’un très bon niveau, on attend une nouvelle fois un spectacle de premier plan. Et en effet, chacun des apnéistes présent a été, est ou sera un spécialiste de la discipline. On a la surprise de retrouver Cédric Génin qui avait connu les podiums de l’apnée nationale il y a quelques années et l’on ne peut pas rater la confrontation qui lentement se met en place entre Kevin Provenzani, Brice Lequette et Laurent Breidenbach.

Quel sera l’ordre du podium entend on même ici et là ! Comme chez les femmes, au delà de la souffrance, la lutte fait rage et si Brice comme toujours semble à son affaire, c’est sans compter sur un Kevin Provenzani qui semble bien avoir mangé du lion et surtout qui ne compte surtout pas jouer les seconds couteaux !

Cette lutte entre les deux amis durera jusqu’à la ligne d’arrivée où l’on croit un instant à un ex aequo. Brice Lequette, Fairplay jusqu’au bout, préfèrera être classé second. Un bien bel esprit !

Laurent Breidenbach est troisième.

le classement complet ici: FFESSM 16×50