Kévin Provenzani; rencontre avec un champion de France pas comme les autres

0
214

Chartres 2015 dernière série du 16x50m, tout le monde s’attend à une série énorme et notamment à la confrontation Brice Lequette/Laurent Breidenbach. Les longueurs s’accumulent et un athlète auquel peu avaient pensé semble en avoir décidé autrement. Kevin Provenzani s’accroche, se bat et commence à introduire le doute dans la tête des autres concurrents. Dernier 50, il est au coude à coude avec Brice Lequette, l’un et l’autre touche le mur quasiment en même temps.  Le bassin retient son souffle. Le suspens durera comme cela quelques minutes avant que Kévin Provenzani soit officiellement déclaré champion de France. Voici notre rencontre avec ce champion pas comme les autres.

Kévin Provenzani en 2014
Kévin Provenzani en 2014

1 – On s’attendait à un mano à mano entre Brice, Laurent Breidenbach et toi mais à ce point…l’avais tu envisagé ?
Kévin Provenzani : Effectivement je m’attendais moi aussi à un duel mais je ne pensais pas que j’en ferai parti ! Même si au fond de moi je l’espérais bien sûr ! Je savais que Brice allait taper fort pour se démarquer de Laurent qui avait fait un super temps l’année dernière et qui malheureusement avait été lourdement pénalisé pour fautes sur les départs (le règlement sur les départs a été modifié cette année). Je savais aussi que Laurent allait lui aussi chercher un super temps pour titiller voir battre Brice ! Du coup, je n’avais pas d’autre solution que de viser moi aussi assez fort. Mais je ne m’attendais pas à un aussi bon état de forme ! Cette année j’ai vraiment été beaucoup plus assidu que les années précédentes et je me suis entraîné sérieusement toute l’année alors que les années précédentes l’entraînement commençait réellement après décembre.
Là, directement après Ténérife, on s’y est remis avec notre entraîneur Michel Kitchev pour essayer de ne pas perdre les bénéfices de l’entraînement de l’été précédent, j’en profite d’ailleurs pour le remercier pour ses supers entraînements et son génie en programmation d’entraînement qui nous amène chaque année au pic de forme !
2 – On a eu l’impression que tu avais changé quelque chose dans ta façon de courir le 16×50, tu peux nous en parler ?
En effet j’ai amélioré ma technique de nage, pour préparer le 100 Speed Apnea de Tenerife j’ai vraiment du mettre l’accent sur la technique, car en sprint le moindre défaut et ce sont des secondes qui défilent sur le chrono…
Cependant il me reste encore un très long chemin à parcourir avant d’être à peu près correct en technique.
De plus j’ai inclus dans mon entraînement pas mal de foncier (notamment le vélo de route) chose que je n’avais jamais fait jusque là. Je pense donc en effet que tous ces petits changements mis bout à bout m’ont permis de passer peut-être un cap en 16×50.

explosion à l'arrivée

3 – Comment as tu vécu ton ascension vers le 50m final et la bagarre ultime avec ton pote Brice ?
Pour tout dire cette année j’ai eu quand même beaucoup moins mal que l’année dernière! Malgré un super saut en perf ! Vive l’entraînement !
Le 16×50 de l’année dernière m’avait littéralement torturé ! Cette année j’ai suivi mes sensations et j’ai essayé de respecter ce que je m’étais fixé.
Honnêtement avant de partir pour le dernier 50, je ne savais pas que j’étais remonté sur Brice je m’en suis aperçu uniquement quand je l’ai vu à côté de moi lors du sprint final ! Quand je l’ai vu sur le côté je me suis dit qu’il fallait que je tienne et que j’essaie d’accélérer encore ! J’ai alors repensé au 100 speed apnea et me suis dit que c’était un peu la même chose et qu’il ne fallait pas que je craque !
Malgré une lutte finale difficile je me suis un tout petit peu décroché de lui, d’une longueur de bras ou de main je ne sais pas trop, on a eu un peu tous les sons de cloches.

Kevin Provenzani, Brice Lequette le fairplay
Kevin Provenzani, Brice Lequette le fairplay

3 bis – à la fin du 16×50, Brice et toi êtes dans la même seconde. En l’absence de chrono électronique, difficile de vous départager et Brice choisit de te laisser la première place. Comment as tu vécu cela ?
En fait tout le monde m’a vu toucher le premier, les juges et même l’entraîneur de Brice qui était au dessus du mur d’arrivée. Il y a eu cependant une petite erreur humaine de déclenchement de chrono et dans le règlement il est dit qu’on se réfère au chrono… Mais dans n’importe quelle course, il n’y a qu’un seul chrono qui est déclenché au top départ et ensuite on a le chrono électronique ou la photographie de l’arrivée, c’est le principe d’une course. Bon effectivement là on avait que les vidéos et la foi des juges qui ont vu.
Alors le règlement aurait pu être un peu litigieux si on n’était pas de bonne foi, mais bon qui a envie d’une médaille quand tout le monde dit qu’on ne l’a pas ‘‘gagné’’ ?
Personnellement je n’aurais pas voulu l’avoir si tout le monde disait que je n’avais pas touché le premier. Donc un peu soulagé car si les chronos avaient été écoutés alors que tout le monde ainsi que la vidéo disaient l’inverse, j’aurai été super déçu. Donc tout est bien qui finit bien tout en admirant le fairplay de Brice qui n’a pas hésité une seconde pour donner sa décision au jury. Mais en même temps, pour charrier un peu, il n’avait qu’à pas m’attendre en sirotant son jus d’orange lors de la dernière récup !

podium homme 16x50m: Lequette, Provenzani, Breidenbach (de gauche à droite)
podium homme 16x50m: Lequette, Provenzani, Breidenbach (de gauche à droite)

4 – Te voici avec Brice et Laurent en équipe de France comme Hélène Gass et Vanessa Perret chez les femmes. On repart pour de beaux mano à mano ?
Je pense que Brice ne va pas se laisser faire comme ça et moi je vais essayer de persévérer dans ma lancée donc on verra si j’arrive à suivre le tempo de Brice… Cependant il ne faut pas oublier Laurent ! Revanchard comme il l’est!! Il va vraiment falloir se bouger ! Et s’en méfier !
En ce qui concerne Hélène et Vanessa ou Vanessa et Hélène… ou Hélène et Vanessa ou… Bref j’ai l’impression de revoir un fameux film… un coup une reprend le record un coup c’est l’autre ! Elles se tirent la bourre c’est excellent ! Et en plus de ça dans la bonne humeur ! Vraiment je pense qu’elles nous réservent un super beau spectacle ! FORZA Enzo !

5 – Côté entraînement, peux tu nous parler de ta façon de t’entraîner ?
J’ai la chance d’être entraîné par Michel Kitchev, actuellement entraîneur de l’équipe de France de Nage avec Palmes et qui a été l’entraîneur pendant plusieurs années d’Elsa Gaure et Théo Fourcade tous deux sélectionnés plusieurs fois en équipe de France d’apnée pour le Dynamique avec palmes. Nos entraînements sont très variés avec pas mal de travail d’hypercapnie, de technique, de force. C’est vraiment très varié ce qui coupe de la monotonie des entraînements classiques. En ce qui concerne l’entraînement en hypoxie je n’ai qu’un à deux entraînements par semaine où je m’entraîne avec mon club d’origine Immersion Libre. J’aimerai progresser un peu plus en hypoxie et j’espère y remédier un petit peu plus l’année prochaine.

kevin provenzani
kevin provenzani

6 – Et d’ailleurs, qu’est ce qu’une journée type de Kevin Provenzani ?
Une journée type pour moi, c’est levé 7h pour aller au travail vers 8h-9h , ça dépend des semaines. Puis 11h45 sonne et le chronomètre se lance ! J’ai 15 min pour aller jusqu’à la piscine et être en maillot au bord du bassin pour commencer les exercices à sec que l’on fait avec Michel (sachant qu’il faut 15 min pour aller de mon boulot à la piscine, je suis pratiquement tout le temps en retard..Rrrrrr). Entraînement jusqu’à 13h45 et je quitte la piscine vers 14h00 et on relance le chrono, je dois manger et repartir au travail pour 15h…En sachant que j’habite à 15-20 min de la piscine…
Bref ! Je cours pas mal ! Je me complais à me dire que c’est un bon entraînement pour être parent…Enfin la réalité doit être bien plus difficile ! Puis reprise du travail jusqu’à 20h environ. Le jeudi et le vendredi entraînement le soir en plus du midi…Et le mercredi c’est entraînement le matin à 7h dans l’eau ! Heureusement ce jour là pas d’autre entraînement à midi, sauf parfois un petit peu de vélo en début de soirée quand les jours commencent à se rallonger.

kevin provenzani
kevin provenzani

7- Comment vas tu appréhender Mulhouse ?
Il nous reste 2 mois de préparation avant le jour « J », il faut reprendre toute la programmation jusqu’au jour « J », me faire plaisir en vélo avec j’espère de belles journées ! Et laisser le génie de Michel s’exprimer !
Sinon Mulhouse on va essayer de faire de notre mieux pour se préparer au mieux. Après on verra bien, on ne peut pas prédire ce qu’il se passera.

kevin Provenzani
kevin Provenzani et Clarisse sa compagne

8 – le mot de la fin ?
Pour conclure, j’aimerai remercier mon entraîneur Michel Kitchev, ma compagne Clarisse pour son soutien jusqu’au bord du bassin ! Le staff de l’équipe de France Olivia, Nono, Robert, François et Christian ! Ma famille et tous mes amis qui me soutiennent. Et enfin te remercier pour tes superbes photos qui nous laissent de super souvenirs ! Seul regret dommage que le site « Apnea.cz » n’ait pas repris, car ce site était génial, le travail devait être monstrueux mais c’était vraiment super. Ce serait super bien de relancer le site (quitte à le payer).

Encore Bravo et merci à toi et à bientôt pour de nouvelles aventures