C4 VGR 81: remplaçante de la Falcon 80

0
185

Ce n’est pas nouveau, C4 reste la marque historique des records d’apnée. Après avoir été les premiers à présenter un palme ultra longue avec la Mustang80, la marque italienne surprend une nouvelle fois en dévoilant sa remplaçante dotée d’un design pour le moins atypique.

vue-de-dessus_hf

Objectif, le haut niveau !

C4 a toujours été à la pointe du développement en matière de palmes mais aussi d’utilisation des structures composites. Ainsi alors qu’il y a quelques années les longueurs de palmes avoisinaient les 55/60 cm devant le pied, la marque transalpine amena sur le marché un modèle presque 10cm plus long. La Falcon 80 venait de naître et n’avait pas fini de susciter les intérêts. Plus longue mais aussi plus souple, cette palme était totalement vouée aux explorations les plus profondes (même si certains, comme Stéphane Mifsud, l’utilisèrent avec un certain succès en piscine). Equipées de larges guides latéraux, le palmage en ligne était facilité et les performances accrues. Pareillement, côté chasse sous marine, certains férus de chasses profondes adoptèrent aussi ce modèle tout en amplitude. La mode était lancée !

81-vgr-et-mustang_hf

 

vue-de-dessous_hfPourquoi la remplacer ?

S’appuyant sur ses nouvelles études de dynamique et de déformation des voilures lors du palmage, C4 a intégré un nouvel outline de palme il y a presque 3 ans avec les modèles Flap. L’objectif, diminuer d’une part la traînée mais aussi le twist (déformation latérale due à un contrôle mal maitrisé en fin de palme). On a ainsi vu la fin de palme rectangulaire adopter une forme plus rétrécie pour en arriver aujourd’hui sur la VGR 81 à une forme parabolique. Pareillement, comme on a pu le constater en natation cette année avec les combinaisons gainantes, un des principaux vecteurs de performance est la capacité du pratiquant à rester bien en ligne, C4 a ainsi choisi d’abandonner ces guides latéraux pour adopter de nouveaux modèles encore plus canalisant.

 

chausson-c4_hf

D’un peu plus prêt

Mais la VGR 81, n’est ce qu’une simple voilure ? Pas du tout ! Car comme vous pouvez facilement le remarquer vu sa couleur, on retrouve le célèbre chausson mustang. Sur la VGR81, il est de couleur jaune, la législation lors des compétitions d’apnée en Italie demandant une meilleure visibilité de l’équipement (explication de l’importateur). Véritable valeur sûre en terme de maintien et d’ergonomie, ce chausson représente un équipement tout simplement exceptionnel. Certes, il faut le régler au départ (mettre les lacets) et cela vous coûtera pour cette opération, 10 minutes de concentration. Mais après, c’est une véritable basket aquatique. Ce chausson est fixé à la voilure au moyen de deux vis situées de chaque côté du pied. Côté voilure, l’ensemble a été réalisé en tissu carbone (tramage type Sergé) et ne présente pas de défauts d’imprégnations.

 

Enfin, nous retrouvons les guides latéraux VGR, assez imposants à la forme parabolique mais aussi avec une forme en L afin de mieux canaliser les flux d’eau. Le collage de ces derniers ne présente aucun défaut ni bavures. Bref, rien à dire en termes de qualité de fabrication.

les-guides-en-L

Premier essai : la piscine.

Dès la mise à l’eau nous retrouvons l’incroyable sensation d’ergonomie apportée par le chausson. La palme fait totalement corps avec l’apnéiste. En surface, la voilure semble assez souple mais avec une attaque un peu durcie afin de garder une réserve de puissance. En apnée dynamique, la Vgr 81 évolue comme sur un rail, le palmage est totalement guidé et toujours en ligne. Avec l’habitude, on en vient même à gagner en économie d’énergie en laissant la palme totalement se gérer. Le déroulé de la voilure est très régulier et propulse sans effort. Au moment du virage, évidemment, on sent plus de gène que sur un modèle moins guidé mais l’ergonomie et le maintien du chausson permettent de diminuer cette sensation. Au moment de la relance, la palme va développer une bonne accélération et permet de retrouver facilement notre allure de croisière. Les traversées de bassin se feront en 18 coups de palmes en moyenne se qui situe ce modèle parmi les plus performants.

c4-vgr-81-3_hf

En mer : attraction des profondeurs mais pas uniquement.

Dès la mise à l’eau, on retrouve la bonne souplesse et l’ergonomie incroyable de ce modèle. Les déplacements se font sans effort dans toutes conditions de mer et de manière totalement silencieuse grâce au bon angle du chausson. Première immersion, la puissance importante de la palme permet de vite effacer les premiers mètres et d’attaquer la descente en se concentrant sur une bonne verticalité. Cette dernière est rapide et chaque coup de palme augmente la vitesse considérablement. Au fond, il n’est pas difficile de se positionner même si dans des conditions de courant important, on ressentira une nouvelle fois la présence des hauts guides. A l’agachon, les palmes se plaquent sans trop de difficultés et à l’indienne, on garde une assez bonne mobilité malgré tout (l’ergonomie du chausson n’y étant pas étrangère). A la remontée, la palme propulse sans le moindre souci et permet une nouvelle fois de rester bien en ligne. Alors que nous aborderons les descentes plus profondes (31 mètres), nous découvrirons une nouvelle fois une palme possédant une véritable réserve de puissance et vraiment économique grâce à sa bonne souplesse, les remontées se font linéaires, régulières et pour un peu on se prendrait à vouloir tenter de nouvelles descentes plus profondes. Bref, on sent que ce modèle possède un potentiel tout simplement énorme.

c4-vgr-81-2_hf

Directement parmi les leaders !

Au final, que dire de cette nouvelle C4 ? Bien finie, performante, et relativement polyvalente, elle semble une nouvelle fois armée pour devenir rapidement une veritable valeur sûre en matière de performance. Si son guidage extrême peut surprendre les adeptes de la chasse à l’indienne dans le courant (mais sommes nous encore dans le domaine d’utilisation d’une telle palme ?), elle pourra, malgré son orientation élitiste, représenter un achat judicieux pour des apnéistes encore en phase d’apprentissage de par son caractère incroyablement facile et instructif en matière de palmage.

Finalement, C4 surprend une nouvelle fois par l’orientation de ses développements mais reste encore et toujours parmi les meilleurs équipementiers.

 

Les plus :

-super qualité de fabrication

-Haut niveau de performance

-Accessibilité

-Une ergonomie exceptionnelle

 

Les moins :

– des guides un peu haut malgré tout

 

L’avis des testeurs :

Bertrand : «  Vraiment intéressante ! J’ai en fait été surtout surpris pour ce modèle par sa facilité d’utilisation. Je m’attendais à une palme hyper pointu et j’ai trouvé un modèle qui représente une véritable aide à palmer en ligne. Côté performance, rien à dire c’est un modèle de pointe ! »

Alain : «  performantes, faciles, incroyablement ergonomiques, personnellement j’ai tout aimé chez ces dernières. Seul le guidage aurait peut être gagné à être un peu moins présent et l’on aurait eu un modèle vraiment unique ! »

The Tableau:

vgr-81

 

Contacts :

C4: http://www.c4carbon.com/