Sporasub One Air: 100% perf !

0
166

Ultra réduit en France il y a quelques années, le marché des arbalètes pneumatiques connaît depuis 2 ou 3 ans un engouements sans précédent. Sporasub toujours à la pointe du développement s’est donné les moyens pour nous présenter un modèle axé 100% performance : le ONE Air !

Sporasub One air
Sporasub One air en action

De l’air !

Si dans des pays comme l’Italie, les arbalètes pneumatiques existent et sont utilisées depuis des années, en France ce marché était quelque peu confidentiel jusqu’il y a quelques années. Avec la sortie de l’Airbalète, Omer éclaire un peu plus ce type de produit et surtout le rend bien plus proche d’apparence de nos arbalètes traditionnelles.

Sporasub One air
Sporasub One air, la tête démontée

Crosse Caïman, look moderne, tout était là pour susciter l’intérêt. Dernièrement XTC ou Mizalo côté français ont mis au point des kits destinés à rendre étanche le passage de flèche. Résultat, le piston ne pousse plus d’eau et donc à pression égale, la flèche est censée partir plus fort et plus vite. Le rêve quoi ! Sporasub avec cette One Air est donc la première marque sur le marché à livrer en série une arbalète kitée.

De plus près :

Le modèle que nous avons testé est la dernière version du prototype avant mise en production, ce qui explique des logos Airbalète et l’absence de déco.

Sporasub One air, le tube
Sporasub One air, le tube

Comme on pourrait s’en douter, ce One Air est une évolution de l’Airbalète de chez Omer. Le changement le plus évident est bien entendu le tube. On quitte le tube à géométrie variable de l’Airbalète pour un tube en forme d’os de seiche (57mm de large pour 36mm de haut). Ce tube a été réfléchi et doté d’un système de poutre interne destinée à rigidifier le One Air. C’est d’ailleurs ce qui explique que ce modèle puisse être fabriqué dans de grandes longueurs (jusqu’à 120cm contre 110 pour l’Airbalète).

Sporasub One air
Sporasub One air, la tête

Côté tête, ce modèle est équipé donc en série d’un système X-power grâce à un accord avec la firme italienne STC. A pression égale, la flèche est donc censée partir plus vite et plus fort.

Comme sur l’Airbalète, la flèche est positionnée assez haut dans le tube.

Sporasub One air
Sporasub One air, profil

L’objectif est simple : améliorer la visée.

Côté crosse, on remarque une queue de détente placée assez haut une fois de plus afin d’absorber au maximum le recul au moment du tir.

Sporasub One air, crosse
Sporasub One air, la crosse

La course de la queue de détente peut être ajustée au moyen d’une clé Allen située à l’arrière de la crosse (là où on trouverait la talon de chargement sur une arbalète à sandows).

Sporasub One air, crosse
Sporasub One air, crosse

Pour le reste, cette dernière est livrée avec une crosse classique et une version ergonomique, un plus !

Sporasub One air, la flêche
Sporasub One air, la flêche

Et l’accastillage ? On retrouve un montage nylon de série associé à un amortisseur Omer. Bonne surprise, le nylon n’est plus accroché à un coulisseau sur la flèche de 7mm mais directement sur cette dernière à 17cm de la pointe.

Sporasub One air
Sporasub One air

En piscine :

Plus encore qu’avec un modèle à sandows, le passage en piscine ou par un entraînement n’est pas à négliger. Il permettra de procéder en situation au réglage de la détente par exemple. Dès la mise à l’eau, on est véritablement surpris par l’équilibre et la neutralité de l’ensemble. Côté maniabilité, c’est très bon grâce à l’association d’une crosse bien pensée et de la forme de tube.

Arrivé sur le pas de tir, il est facile d’aligner la cible et la surprise peut arriver ! En effet, l’absence de recul donne une sensation de manque de puissance. Ne vous y fiez pas, la flèche a de la puissance ! On arrive sans trop de soucis à une portée utilisable aux alentours des 4m du bout du fusil.

En tir fixé, on est dans une régularité mécanique.

Sporasub One air
Sporasub One air en action

En mer :

Comme pour la piscine, dès la surface la Sporasub One Air délivre une agréable impression de légèreté et d’équilibre. C’est extrêmement appréciable notamment lors de longs déplacements à la palme. En action, on fera attention à ne pas trop tendre le nylon sur l’accroche fil. En effet, l’accroche fil a un effet sur la rigidité de la détente. Ceci étant intégré, on retrouve une détente bien souple associée à un tir puissant. Une fois de plus ce qui surprend le plus c’est cet équilibre important mais aussi la maniabilité. Résultat, si l’agachon ou la chasse à la coulée sont ses terrains de prédilection, la chasse à l’indienne l’est aussi ! Et le systême X-power ? Il délivre une bonne puissance et de notre côté, nous aura permis de garder une pression assez basse sur ce modèle (environ 23 bars). Au plus profond, la Sporasub One Air garde une très bonne puissance, un régal !

Sporasub One air en axction
Sporasub One air en action

Conclusion : un sacré potentiel !

Tester un modèle pneumatique ce n’est jamais évident pour des habitués de « la pêche sous-marine aux sandows ». Nous avions été agréablement surpris par la Omer Airbalète justement dans sa capacité à démocratiser cet usage. La sporasub One Air va encore plus loin en ajoutant une meilleure gestion de la puissance et du recul ! Pareillement, l’équilibre nous paraît encore amélioré. Un nouveau type de chargement est c’était le sans faute.  Bref puissante, maniable, équilibrée, la Sporasub One Air nous semble promise à un grand succès !

 

Les + :

– puissance

– équilibre

– construction

– maniabilité

 

les – :

– l’influence de l’accroche fil sur la détente

– le chargement de la flèche mais cela est propre à TOUS les pneumatiques

 

Technique:

Longueur hors fleche: 110cm

longueur tube hors crosse: 91cm

largeur tube: 57mm

epaisseur tube: 36mm

poids: 1510gr

longueur flêche: 102cm

diametre flêche: 7mm

poids flêche: 285gr

Prix: entre 310 et 360€ selon taille.

 

l’avis des testeurs :

Bertrand : «  Quel équilibre, voilà ce que je me suis dit à ma première utilisation. Equilibrée donc mais aussi maniable, j’ai adoré ce modèle pour une utilisation de tous les jours. La puissance ? Un régal, on ne sent rien ! »

 

Luis : «  La Sporasub One Air est plus puissante qu’on ne le ressent, elle est équilibrée et semble assez maniable. J’ai aimé le look de l’Airbalète, j’ai apprécié ce modèle pour sa technicité ! »