OMERSUB Mix3d: l’évolution continue

0
634

 

 

Omersub a entamé la quête du camouflage parfait il y de cela quelques années. Avec la Mix 3d la recherche continue mais ne se limite pas aux couleurs.

 

Omer mix 3d
Omer mix 3d

Un peu d’histoire :

Omersub a été parmi les premières pour ne pas dire la première marque à utiliser du camouflage de type photographique sur ses modèles. Aussi la marque italienne crée l’événement lorsqu’en 2010 sort la première version : la Omer Camo 3d.Elle sera rapidement suivie par la Simbiox qui intègre à cette notion de coloris, l’association néoprène lycra et lisse. La recherche continue en parallèle chez Sporasub avec des modèles comme la Sea Weed au camouflage tout simplement hallucinant. Pour les moins extrêmes,

Omer mix 3d
Omer mix 3d

Omersub sort il y a deux ans la Omer Black Moon au camouflage gris plus estompé. Cette année, on retrouve aussi la possibilité de choisir pour certains modèles la qualité du néoprène, normal pour une utilisation peu profonde et compressed pour les amateurs de profondeurs.

 

omersub mix 3d
Omer mix 3d

En détails :

Premier changement, le coloris camouflage qui est selon la marque l’association de deux images de fond afin de casser encore plus la silhouette.

On retrouve ainsi des couleurs allant du gris clair au gris foncé mais aussi du pourpre au marron plus intense en passant par le vert olive. Le néoprène utilisé sur ce modèle est une version compressé donc moins sensible à l’écrasement.

Côté coupe, on retrouve une coupe assez étudiée et préformée pour les jambes, torse et bras.

 

Omer mix 3d
Omer mix 3d

En terme de qualité de fabrication, cette Omer Mix 3d ne présente pas de soucis puisque l’on retrouve des coutures régulières et propres associées à des collages nets et sans bavures. Un plus niveau longévité.

La finition n’est pas négligée avec l’utilisation de galons en néoprène lisse sur le pourtour du visage, poignets et chevilles ainsi qu’au niveau de la taille du pantalon. Le bas de la veste est lui galonné lycra.

Omer mix 3d
Cagoule Omer mix 3d

On retiendra que sur ce modèle les faces latérales de la cagoule sont réalisées en néoprène lisse pour plus de confort. Toujours au niveau des changements, le pantalon se voit augmenté d’une bande de néoprène lisse destinée à améliorer l’étanchéité de la jonction pantalon/veste.

 

Omersub mix 3d
Plastron Omer mix 3d

Enfin côté renfort, la Omer Mix 3d possède un renfort de chargement de grande taille, épais et doté d’un revêtement antidérapant. Sur les coudes, la Omer Mix 3d ne possède rien mais par contre se voit doté de renforts polyuréthane sur les genoux. Pour finir, la sous-cutale est doublée plush pour plus de solidité.

 

Omer mix 3d
Protection de genou Omer mix 3d

Côté tailles, ce modèle est disponible en 3mm, 5 mm et 7mm en pantalon taille basse et veste. La salopette n’est disponible qu’en 5 et 7mm. On retiendra que ce modèle taille un peu petit, on suivra donc de près le guide taille disponible sur le site web du fabricant.

 

Omer mix 3d
Omer mix 3d

En action :

Dès la prise en main on ressent le néoprène compressé, la combinaison semble plus lourde. A l’enfilage, pas de soucis, un peu d’eau savonneuse et nous voilà habillés. La combinaison reste assez souple et colle parfaitement au corps sans laisser de poches d’air. Une fois à l’eau, les quelques bulles rebelles sont bien vites évacuées par les trous situés dans la cagoule.

Compressée ou pas, ce modèle donne malgré tout un bon sentiment de souplesse sans être parmi les plus extrêmes du marché. Les mouvements ne sont jamais entravés et on se déplace à toutes profondeurs sans trop y réfléchir. La respiration se fait sans effort.

Bref la mobilité est bonne. Côté chaleur, rien à dire, ce vêtement protège bien des courants les plus froids y compris à des profondeurs importantes.

Au plus profond, si l’écrasement est présent il reste dans la normale et semble moins marqué que sur les versions classiques de la marque. La chaleur reste importante et la souplesse toujours présente.

 

Omer mix 3d
Action Omer mix 3d

Les renforts jouent bien leur rôle et protège bien bien lors du chargement mais aussi aux genoux dans les conditions les plus mouvementées. Malgré une période de test assez intense, nous ne noterons pas d’accroc et la tenue reste bonne.

Et le camouflage ? Comme toujours difficile à savoir l’impact sur la faune aquatique. Une affaire de goût en somme !

 

Conclusion : l’embarras du choix !

Avec ce modèle la firme italienne continue à avancer dans sa quête du camouflage et ce ne sont pas les acheteurs qui s’en plaindront. On peut ainsi choisir à 100% les nuances que l’ont choisi de revêtir. Pour le reste, cette Omersub Mix 3D est un vêtement agréable et bien coupé qui dans cette version « compressed » semble parti pour vivre la saison sans inquiétudes. Il correspondra par ses qualités de souplesse aux plus exigeants comme au tout nouveau. En bref, le plus dur sera de choisir dans la gamme !

 

le prix moyen constaté: 200€ veste + pantalon

 

Les + :

– rapport souplesse/écrasement

– le look

– la finition

– association de néoprène pour la cagoule

– les tailles adaptables veste/pantalon

– le prix

les – :

– Pas de renforts aux coudes pour les amateurs de conditions dures

 

 

l’avis des testeurs :

Bertrand : «  Une nouvelle combinaison camouflage c’est toujours synonyme de surprise avec Omer. Cette fois, le camouflage est un peu plus sage ou moins impressionnant mais casse bien la silhouette. Après c’est souple, chaud et cela fonctionne bien y compris lorsqu’on est profond. »

Jordi «  La Mix 3d amène de nouvelles couleurs dans la gamme et casse toujours autant la silhouette. Pas de doute les amateurs de camouflage apprécieront. Au plus profond j’ai aimé le comportement de ce néoprène « compressed » qui rassure un peu pour la durée de vie. »