Vendetta Hydro: le haut de gamme porte un nom !

0
159

Des vêtements en jersey ou en lycra, le marché en connaît déjà beaucoup. Alors forcément quand Vendetta sub décide d’ajouter à sa gamme un modèle jersey cela doit forcément être un modèle différent des autres !

 

 

 

Vendetta, une philosophie !

Il y a un peu plus d’un an le monde entier fait connaissance, lors de la Kedada à Valencia, avec une toute nouvelle marque peu commune : Vendetta sub. Arbalètes bois au design ultra recherché, combinaison chicle aux couleurs camo hallucinantes, palmes peu commune, bref la petite marque catalane fait une entrée véritablement remarquée. Sur internet même tendance, Vendetta voit son nombre de fan augmenter d’une manière impressionnante sur facebook où elle s’emploie à communiquer de manière assidue.

vendetta hydro
vendetta hydro en action

La raison ? Une volonté d’optimiser au maximum les qualités de chaque équipement afin qu’il corresponde au maximum à tout ce que pourra demander le plus exigeant des pratiquants. «  Faire une version camo de nos vêtements chicle était pour nous une évidence. Mais nous voulions aussi qu’en achetant un de nos modèles on achète aussi une part d’exception autant que de qualité. On a alors pensé à la réalisation de camo fait main par Isabela ( fameuse artiste peintre), chaque pièce devient donc un modèle unique ! » Nous déclare Olivier créateur de Vendetta. Idem pour les arbalètes bois où chaque détail est poussé à son paroxysme pour atteindre une qualité de fabrication surprenante.

Dernière surprise en date, l’association de Vendetta avec Pierre Van Eecke en « retraite »depuis environ un an«  Bien entendu une combinaison ne se résume pas qu’à son look aussi beau soit il. Il est nécessaire que le coupe soit parfaite et il était donc pour nous logique de s’associer à un des tout meilleurs designer du monde sous marin » La boucle est bouclée !

En détails :

Première nouveauté apportée par ce modèle : l’utilisation d’un jersey hydrophobe (Sheico Neospan Hydrofuge). Résultat, lorsque l’on verse un verre d’eau sur le tissus de cette combinaison, l’eau se contente de ruisseler sur le vêtement mais ne mouille pas le tissus.

 

vendetta hydro
vendetta hydro

Du côté des bulles qui composent le néoprène on est en face d’un modèle à bulle moyennes destiné à optimiser la durée dans le temps et l’écrasement en profondeur tout en restant assez souple. En gros, Vendetta semble adopter pour ces matériaux le même type de philosophie que son designer marseillais.

 

Une fois encore, coupe Pierre Van Eecke oblige, le nombre de pièces qui composent ce vêtement a été réduit au maximum là aussi afin de maximiser la souplesse générale du vêtement pour autant le vêtement est préformé sur le torse, les bras et les jambes. Dernier détails ergonomiques, la cagoule bien enveloppante qui est dotée d’un manchon de visage d’une pièce mais aussi la nuque avec un insert de cagoule en forme de V afin de contraindre le moins possible les cervicales.

 

vendetta hydro
vendetta hydro, le plastron

Côté renforts, on retrouve la culture chicle avec un épais renfort à la forme très Vendetta placé à l’intérieur du vêtement.

 

vendetta hydro
vendetta hydro, renfort de genou

Les genoux n’ont pas été négligé avec des renforts de belle taille réalisé dans un tissus type supratex. Rien aux coudes (option gratuite sur demande).

Et la finition ? Rien à dire de ce côté où les coutures comme les collages sont propres et sans bavures. Les extrémités sont galonnées, le lycra est utilisé pour le bas de la veste et les bras et jambes sont terminés par un galon néoprène lisse du plus bel effet.

 

vendetta hydro
vendetta hydro, le galon néoprène pour le poignet

Enfin on remarquera qu’un néoprène lisse sandwich a été choisi afin de terminer le haut du pantalon, objectif étanchéité !

Du côté du tarif, la Vendetta Hydro vous coûtera 295€ en version standard ( 8 tailles et demi tailles) ou 335€ pour une version sur mesure. Un mix de tissu hydro et chicle est aussi possible et porte  le prix du vêtement à  320€ (hydro dentex).

 

A l’eau :

Dès l’enfilage, on ressent immédiatement que la coupe de ce vêtement n’est pas le fruit du hasard. Le tissus suit parfaitement chaque courbe du corps comme une véritable seconde peau. C’est souple et c’est sans effort.

vendetta hydro
vendetta hydro en action

 

Idem une fois arrivé à l’eau où l’on ne ressent aucune entrée d’eau. Peu de bulles sont à évacuer bref le plaisir continue. Côté souplesse, si elle n’est pas LA plus souple du marché, elle se situe toutefois dans la tranche haute de cette catégorie. Malgré de longues sorties, on ne ressentira pas de fatigue particulière ni frottement.

En immersion, le vêtement participe à l’action en n’entravant pas les mouvements. Côté écrasement, on ne constate rien de notable à des profondeurs moyennes. Lors de nos descentes les plus extrêmes ( 31 mètres), si on constate un certain écrasement il est bien maîtrise et moyennement important.

 

vendetta hydro
vendetta hydro en action

La chaleur n’est pas en reste et l’utilisation de cette 5mm dans une eau jusqu’à 13/14 degrés reste tout à fait envisageable. Idem au plus profond où la chaleur reste très présente.

Et le néoprène hydrofuge ? Comme toujours, nous ne vous raconterons pas d’histoire et ne nous risquerons pas à le comparer avec les qualités d’évacuation de l’eau d’un néoprène lisse. En effet, si l’on reste dans l’eau deux bonnes heures, à la sortie le néoprène n’est pas sec. Pour autant lors des déplacements en embarcations, l’eau ne s’accroche pas au vêtement et ruisselle parfaitement. Résultat même dans une mer déchaînée, on reste sec ! Et ce n’est pas rien !

 

vendetta hydro
vendetta hydro en action

Conclusion :

On s’attendait à un produit peu commun en recevant ce modèle Vendetta. Et force est de constater qu’on nous a gâté en nous présentant un modèle à la coupe d’exception, bien construit, utilisant des matériaux de bon niveau et adoptant un look peu commun. Bref, si ce modèle doit être vu comme un haut de gamme du jersey, il en adopte tous les atouts et pourra satisfaire les plus exigeants mais aussi les débutants. Enfin pour la petite histoire, on rappellera à leur de la mondialisation que ces vêtements sont fabriqués en Catalogne.

 

Les+ :

-le look

-la coupe

-le rapport souplesse/écrasement

-la chaleur

-le côté hydrofuge

les- :

-pas de version jersey camouflage

L’avis du team :

Bertrand : « Vendetta en s’associant pour la coupe avec PVE  avait de forte chance de présenter un produit abouti. C’est le cas ! A cela on rajoute un néoprène franchement pratique pour les sorties en bateau et l’on obtient une combinaison qui devrait faire une entrée remarquée dans les leaders du marché »

Jordi «  Écrasement maîtrisé à 30m, solide et bien construite, et quel look ! La culture du chicle adaptée à un néoprène jersey »