Rob Allen Zulu Carbone 110 : Transformé !

0
366

Depuis quelques temps, les marques sud africaines ont pris pour cible le marché français. Testée l’an passé la Vecta Tuna de chez Rob Allen nous avait séduit par un caractère béton malgré quelques défauts d’équilibre, cette fois c’est la Zulu carbone en 110 qui est testée et va nous apporter de très bonnes surprises.

Test Rob Allen Zulu Carbone 110 from psmcafeproduction on Vimeo.

 

 

Pour la petite histoire :

Il y a un an sous l’impulsion entre autre du magasin « Chasse-sous-marine.net », la marque sud africaine Rob Allen arrivait en Europe pour la joie des amateurs de pêche extrême. Robuste, assez bien pensée et surtout dotée d’un niveau d’équipement très sympathique, la Vecta Tuna réussissait son entrée dans la catégorie alu grâce à un caractère bien marqué. Peu de temps après, c’était au tour de Freedivers de tenter son entrée sur le marché européen cette fois sous l’impulsion d’une société située non loin de Barcelone. Ressemblant beaucoup à la Vecta Tuna, cette arbalète n’arrivait toutefois pas forcément à son niveau en raison d’une ergonomie plus approximative et reprenant elle aussi des problèmes d’équilibre (nez un peu lourd). Bref, aujourd’hui arrive la gamme Zulu carbone de chez Rob Allen, quelles améliorations apportera t- elle ?

 

Rob Allen Zulu Carbone 110
Rob Allen Zulu Carbone 110

La Zulu carbone 110 en détail !

Sur le papier pas de très grosses nouveautés si l’on compare cette Zulu carbone à la Vecta Tuna précédemment testée.

Rob Allen Zulu Carbone 110
Rob Allen Zulu Carbone 110, la crosse

On retrouve une bonne crosse assez ergonomique, ambidextre et équipée d’une poignée antidérapante et souple. La queue de détente est assez courte mais parfaitement placée. Le large fil est placé juste devant la queue de détente et est réalisée en inox comme le mécanisme de la gâchette. Certains lui reprocheraient facilement sa petite taille, ce serait un tort, son angle lui permet en effet d’accueillir sans soucis et dans toutes les conditions une double longueur de nylon. Enfin pour terminer avec cette crosse, on remarquera l’absence de talon de chargement.

 

Rob Allen Zulu Carbone 110
Rob Allen Zulu Carbone 110, le tube

Le tube est un tube réalisé en Ud carbone (fibre de carbone unidirectionnel) puis peint en coloris camo bleu et finalement glacé, c’est rare autant qu’esthétique. Le tube présente un guide flèche intégré parfaitement ajusté à la flèche. Enfin côté tête, on retrouve un modèle de taille réduite, réalisé en nylon et capable d’accueillir deux sandows.

Rob Allen Zulu Carbone 110
Rob Allen Zulu Carbone 110 diametre

Côté accastillage, ce modèle est équipé d’une flèche mesurée à 7mm et dotée d’un ardillon long (8,5 cm) sur le dessus avec pointe tri cut. Les sandows sont des modèles circulaires de 16mm montés dynema.

Rob Allen Zulu Carbone 110
Rob Allen Zulu Carbone 110, la tête

Sur le dessous on retrouve un montage nylon associé à un amortisseur et snapclip. On retrouve sous la crosse un longline clip destiné à recueillir une corde flottante ou un bungee.

Nous avons eu la chance de tester aussi sur ce modèle test, le moulinet Rob Allen Vecta55 disponible en option pour 50€.

Rob Allen Zulu Carbone 110
Rob Allen Zulu Carbone 110, diamètre de la flèche

En piscine :

Une arbalète à double sandows donne toujours une impression assez surréaliste en piscine. Ceci passé, la première immersion nous gratifiera de notre première surprise et elle est de taille : l’équilibre est nettement amélioré. En effet une fois au fond, la Zulu carbone 110 se calle bien parallèle au sol et sans aucun effort au niveau du poignet. Premier tir, la gâchette est souple et la flèche part sans trop de recul. On constatera une régularité de zone atteinte de bon niveau. En tir fixé, même constat, les flèches vont quasiment toutes dans la même zone, c’est rassurant pour l’adaptabilité.

Côté puissance, les sandows poussent bien cette flèche et permettent d’atteindre puissamment la cible.

Rob Allen Zulu Carbone 110
Rob Allen Zulu Carbone 110 en action

En mer : quelle évolution !

Autant le dire tout de suite, en mer cette Zulu carbone 110 va nous révéler des qualités que l’on n’aurait pu imaginer après le test de la version alu. En effet, dès les déplacements en surface, elle nous donne une très bonne impression de légèreté et permet des déplacements faciles et sans efforts. Une fois à l’agachon, même constat qu’en piscine, l’arbalète se calle sur un plan horizontale sans avoir à fournir d’effort particulier au niveau du poignet. Résultat, la précision s’en trouve encore améliorée, l’alignement du poisson est facilité et l’association à une gâchette assez souple évitera tout risque de « coup de doigt ». A l’indienne et même si on est un peu hors sujet pour un modèle de cette taille, cela reste encore largement faisable et on pourra profiter d’une maniabilité intéressante grâce toujours à cette légèreté. A la coulée, et donc sur un plan vertical, on profite d’une bonne stabilité et le poids de la flèche permet de réaliser des tirs lointains d’une précision assez redoutable. Au plus profond, les sandows continuent de développer une puissance intéressante et comme vous vous en doutez on profite toujours de cet équilibre qui tombe à point afin d’économiser notre énergie.

 

Rob Allen Zulu Carbone 110
Rob Allen Zulu Carbone 110 en action

Conclusion : un modèle à privilégier

La Vecta Tuna nous avait séduits par un caractère béton et une bonne puissance, la Zulu carbone rajoute à cela un équilibre et une légèreté de haut niveau. Résultat, dans l’eau, on gagne en précision et en accessibilité. Les tirs sont plus simples, les déplacements moins fatigants et la maniabilité prend encore du niveau. Nous avons vraiment été conquis par ce modèle qui donne au haut de gamme toutes ses lettres de noblesse. Bref, si vous voulez un modèle de chez Rob Allen et que votre budget vous permet de rajouter les 140€ qui séparent l’alu de ce modèle carbone : Foncez !

 

Les+ :

– équilibre

– légèreté

– puissance

– potentiel

– le look

 

Les – :

– pas d’ardillon inversé ou de double ardillon

– sandows encore améliorables

 

Le coins des testeurs :

Bertrand «  Transformé ! Autant les versions Vecta Tuna et même le modèle Freedivers nous avait un peu surpris par ce déséquilibre avant, autant là l’arbalète est calée sur la cible sans effort dans le poignet. Côté robustesse rien ne change c’est du solide, un modèle à ne pas négliger ! »

José «  Equilibrée, bien construite, jolie, puissante, difficile de prendre ce modèle à contre pieds. Là Rob Allen m’a vraiment séduit ! »