Beuchat Marlin Prestige 5mm: esthétisme et performance

0
176

Pour 2011, Beuchat sort un nouveau modèle haut de gamme : la Marlin Prestige. Un choix se pose alors : camo ou pas ? Son choix fut fait voici le test !

beuchat marlin prestige
beuchat marlin prestige

10 modèles pour une gamme :

En 2011, la gamme de vêtements Beuchat se compose de 10 modèles. Bien entendu, tous ne sont pas forcément différents, on retrouve des modèles très typés mers chaudes (des Mundial Pacific en 2,58mm et 1,5mm) et une surcombinaison (la camo skin). On retrouve bien entendu les Mundial reversible, Mundial Equipe en version normal et Camo, la Mundial Competition et la Mundial Camo Green déjà présente l’année dernière. L’Elaskin et la Mundial Prestige (100% lisse) disparaissent et laissent donc la place à une nouveauté : La Marlin Prestige déclinée en deux couleurs en fonction de son épaisseur (marron pour la 7mm et vert foncé pour la 5mm).

 

D’un peu plus près :

Si l’Elaskin a disparu, son néoprène est toujours bien présent et utilisé de manière massive sur ce modèle. On retrouve un néoprène souple et relativement résistant dans le temps. Côté coupe, ce modèle est bien préformé notamment aux coudes et genoux qui adoptent en plus le Flex System (préformage et embossage sur ces parties). Les poignets et chevilles se terminent par le EWS (Easy Wave systeme : manchon d’étanchéité).

beuchat marlin prestige
beuchat marlin prestige détail bras

Le flex system par Beuchat

 

Les coutures sont très propres et ne souffrent d’aucun défaut, idem pour les collages qui sont propres et sans bavures. Toutes les extrémités sont surfilées y compris le tour du visage qui adopte un néoprène moins épais. Le bas de veste est quand à lui galonné lycra.

beuchat marlin prestige
beuchat marlin prestige, le plastron

Côté look, la firme marseillaise a tenté d’associer un look moderne et épuré à des effets camouflage grâce à la sérigraphie sur les faces avant et arrière.

Côté renforts, c’est simple la Marlin Prestige ne craint pas grand chose puisqu’elle est équipée de longs renforts supratex aux coudes et genoux mais aussi d’un plastron de grande taille et assez bien rembourré mais un peu plus glissant toutefois que les modèles caoutchoutés à la mode en ce moment.

Enfin on signalera que ce modèle est composé d’une veste associée à un pantalon bretelles.

beuchat marlin prestige
beuchat marlin prestige en action

En action :

L’habillage se passe sans vraiment de problème même si le passage de la veste sur un pantalon à bretelles n’est pas toujours le plus facile. La combinaison épouse parfaitement les courbes du corps et malgré les bretelles et les 10mm sur l’abdomen on sent déjà une bonne souplesse. Testée en pantalon bas, la veste révèle toutes ses qualités d’ergonomie et de souplesse et laisse place à d’agréables sensations.

 

beuchat marlin prestige
beuchat marlin prestige en action

A l’eau, les bulles rebelles sont bien vite évacuées et la Marlin Prestige donne déjà une impression marquée de chaleur et d’étanchéité. En surface, rien à signaler, nous ne ressentons pas de sensations d’échauffement ni d’efforts.

En action de chasse à faible profondeur, la combinaison participe à rendre chaque mouvement le plus naturel possible. A l’affut dans les rochers, les protections jouent bien leur rôle et même le ressac ne réussira pas à nous provoquer d’accroc.

En profondeur moyenne (15 mètres), on constate un léger écrasement mais largement dans la moyenne et la chaleur reste vraiment présente malgré les 15 degrés de l’eau. Ici aussi, la mobilité reste bonne et la bonne souplesse participe à prolonger les apnées.

Au plus profond (29 mètres), le constat ne diffère pas et la Marlin Prestige continue de proposer un bon niveau de performance. Bien entendu nous constatons un écrasement mais comme pour les profondeurs moyennes, il reste dans une bonne moyenne. La chaleur est toujours bien ressentie.

beuchat marlin prestige
beuchat marlin prestige en action

Conclusion :

Ne le cachons pas, cette combinaison n’est pas une version camouflage malgré les effets de sérigraphie toutefois, ces derniers participent à casser un peu la silhouette et à affirmer un look moderne et esthétique, un choix intéressant pour ceux qui ne voudrait pas basculer à 100% dans le camouflage. Côté performances, on est sur de très bons résultats autant en mobilité, chaleur, souplesse que solidité. Pour les aficionados des mesures d’écrasement il faudra attendre notre futur comparatif et son passage en caisson hyperbar mais son utilisation nous laisse déjà très optimiste quand à ces résultats. Bref, Beuchat nous livre ici une combinaison polyvalente et qui devrait en satisfaire plus d’un !

Les + :

– Souplesse

– Construction

– Solidité

– Performances

Les – :

– Pas de version 100% camouflage

– Pantalon haut

L’avis des testeurs :

Bertrand : « Voici un vêtement qui reprend pour moi 100% des valeurs Beuchat : étudiée, performante, pas tape à l’œil. J’ai beaucoup aimé ce modèle pour sa souplesse générale même si j’ai regretté la présence d’un pantalon à bretelles. Côté solidité rien à dire, c’est blindé ! »

Michael : «  Performante, renforcée, souple, il ne manquait plus qu’un colori camo et c’était mon coup de cœur. »