Interview: Alice Modolo nous raconte son passage dans le clip de Naughty Boy/Beyoncé

0
522

Lorsque l’on pense au dernier clip du groupe Naughty Boy avec Beyoncé on pense forcément à Guillaume Nery et aux images une fois encore extraordinaires co dirigées par Julie Gautier. Toutefois si ce clip est extraordinaire c’est aussi que l’histoire ou la poesie visuelle fonctionne en reposant sur le spectacle offert par un duo : Guillaume Nery et Alice Modolo. Nous avons voulu laisser la parole à Alice Modolo afin de découvrir une autre facette de ces images incroyables :

Alice Modolo
Alice Modolo

Tu es présente dans la nouvelle vidéo de Naughty Boy, tu nous racontes un peu comment ça s’est passé ?

Alice Modolo : Tout a commencé, il y a plusieurs mois de ça quand Julie, aux détours d’une conversation, m’a demandé de me laisser pousser les cheveux. Elle avait une idée de tournage derrière la tête ! Quelques semaines plus tard, Julie revenait vers moi en me proposant de faire équipe avec elle et Guillaume. Un certain Charlie Robins les avait contacté suite à Ocean Gravity. Le hasard accélérait le projet de Julie ! Elle avait vu juste. Son scénario collait parfaitement au thème du clip. J’étais embauchée et l’aventure commençait !

alice Modolo, son entrée de le clip de Naughty Boy
Alice Modolo, son entrée de le clip de Naughty Boy

Face à la difficulté technique de ce qu’elle me concoctait, on s’est mises au travail avant de partir.

Il fallait que je sois opérationnelle sur place. On n’aurait que 4 jours de tournage et pas de temps pour affiner et maîtriser la technique. Et heureusement !!! Quel exercice périlleux que de courir, tête à l’envers, à la surface de l’eau, sans masque, sans aucun support rigide qui guide les pas ! Un vrai exercice d’équilibre et une gestuelle difficile à acquérir. Pour éviter tout risque d’infection avant le départ, nous n’avions pas pris le risque d’essayer en conditions réelles c’est à dire sans pince nez et par conséquent, l’eau de mer qui immerge les sinus ! Le grand saut je l’ai fait là bas , inoubliable !!!! Et pour cause, après les 4 jours de tournage je n’ai pu éviter une belle sinusite !

Dès le premier jour, j’ai vite compris que je n’étais pas là pour les cocotiers, le sable fin, l’eau turquoise, les dauphins… Nous étions bien là, à l’autre bout de la planète, dans cet endroit paradisiaque, pour travailler !!!

Une expérience très enrichissante, une nouvelle approche, de nouvelles sensations mais un point commun avec la compétition : la performance.

Un beau challenge pour tous. Un tournage éprouvant physiquement. Nous passions la journée dans l’eau à enchaîner les prises de vue. Une équipe de choc dont un apnéiste de sécurité surhumain, Vladimir Brouillet, qui a été d’une aide colossale ainsi que toute l’équipe de Yaka Plongée. En véritable chef d’orchestre, Julie Gautier, qui menait à la baguette tout ce petit monde et jouait l’intermédiaire entre la surface et le cameraman immergé en plongée bouteilles. Julie connaissait tous les rôles puisqu’elle a occupé pendant sa carrière tous les postes. Elle connaissait les difficultés de chacun. Elle m’a beaucoup soutenue. Son expérience inégalable des tournages sous-marins ainsi que du cameraman Jacques Ballard et de son assistant Arthurs Lauters nous a permis en 4 jours d’emmagasiner un stock de rush impressionnant. 

guillaume nery
Guillaume Nery

Le souvenir le plus marquant de cette aventure est incontestablement un moment vécu sous l’eau. En observant Guillaume évoluer dans l’eau avec une aisance déconcertante, j’ai beaucoup appris et j’ai compris que la clef de la réussite était comme en compétition : le lâcher prise. J’ai été très frustrée, au départ, de plonger dans la passe de Tiputa sans pouvoir admirer ce site exceptionnel prisé des plongeurs. Et finalement, quelle sensation incroyable d’être transportée, chahutée avec Guillaume par ce courant démentiel. Je n’ai pas ressenti ce flot d’émotions quand j’ai refait la passe avec un masque!  C’est un souvenir impérissable.

 

 

2. J’imagine que ça a du être énorme de voir le résultat fini avec cette superbe musique ?

En réalité, la première fois que j’ai vu le montage des images, j’ai eu un sentiment un peu mitigé. Guillaume et Julie m’avaient prévenue. Ils ont toujours eu ce sentiment là en visionnant un premier montage. On est tellement impliqué, on se souvient des scènes les plus difficiles à tourner, on a des coups de cœur pour des images et cette implication nous empêche de prendre du recul. Au final, Charlie Robins, avec son regard de « terrien » a su faire le tri et après quelques modifications avec Julie, le résultat final est juste hallucinant !! J’adore !!

 

 

Alice Modolo et Guillaume Nery, rencontre aquatique
Alice Modolo et Guillaume Nery, rencontre aquatique

3. Cette vidéo représente un projet d’envergure de plus pour toi, est ce que cela change ton quotidien ?

Je remercie énormément, Julie et Guillaume, de m’avoir embarquée dans leurs aventures. C’est une superbe récompense après toutes ces années de compétitions où on évolue un peu dans l’ombre, on fait beaucoup de sacrifices. Etre projetée sur le devant de la scène, pouvoir véhiculer une superbe image de l’apnée c’est une satisfaction personnelle intense. Ce n’est pas le clip qui change mon quotidien c’est l’apnée tout simplement ! L’apnée m’a toujours permise de vivre des instants uniques et magiques. Et ça continue et j’en suis ravie ! Pour rien au monde je voudrais changer mon quotidien de chirurgien dentiste mais c’est une chance inouïe de pouvoir vivre ces parenthèses.

 

Alice Modolo, l'expérience de courir en surface
Alice Modolo, l’expérience de courir en surface

4. On a réellement l’impression que les vidéos d’apnée modernes et l’apnée de manière générale ont vraiment le vent en poupe, qu’en penses tu ?

L’apnée commence à se démocratiser; ce n’est pas qu’une discipline de compétition. De plus en plus de personnes peuvent y avoir accès et reconnaissent les bienfaits de cette discipline. 

Les vidéos en apnée font un ravage car elles sont très visuelles. Elles transportent le téléspectateur, elles font rêver les gens. Elles véhiculent de belles valeurs et les grands groupes (Kusmi Tea, Tudor) l’ont bien compris et commencent à utiliser cette image. Je pense que c’est plutôt positif pour l’apnée. C’est un atout indéniable pour faire connaître cette discipline et faire évoluer l’apnée qui est encore trop peu connue.

Kusmi tea modolo

 5. Pour toi quelles leçons y a t il à tirer de ce genre de médiatisation du côté artistique de notre discipline ?

L’engagement et les années de compétitions à haut niveau permettent aux apnéistes confirmés de réaliser des choses sous l’eau que peu de personnes peuvent faire et ainsi faire parler de l’apnée d’une manière autre que les records.

Alice Modolo, l'athlète
Alice Modolo, l’athlète

– Ok et c’est ce qui m’amène à te demander si pour autant ce type d’évolution n’est réservé qu’ à des apnéistes issues de compétitions ?

Pas forcément ! Pour Kusmi tea j’étais la seule apnéiste confirmée mais le casting a été rude et tous les mannequins avaient un lien avec l’apnée malgré tout ( nageuse synchro, hockey subaquatique…) et ils ont dû pas mal s’entraîner avant le tournage… Par contre en mer, les vidéos comme celle de Morgan Bourc’his avec Tudor ou ce clip nécessitent en effet d’avoir un bon niveau. Incontestablement!

Plus l’apnéiste est expérimenté plus il est esthétique sous l’eau et peut jouer des scènes époustouflantes. Etre modèle sous-marin c’est pour moi une autre facette de l’apnée comme peut l’être la chasse sous-marine! Il ne suffit pas que d’être bon apnéiste…Il y a de nouvelles choses à acquérir à apprendre!

 

Alice Modolo, version chasse sous marine
Alice Modolo, version chasse sous-marine

6. Et sinon quelle est l’actualité d’Alice Modolo ? D’autres perfs, d’autres vidéos ?

Mon actu….des perfs, pourquoi pas ! de nouvelles vidéos, j’espère!! à suivre dans les prochains mois!! et sans doute un peu de chasse sous-marine aussi.

 

7. Le clap euh le mot de la fin ?

Le mot de la fin….Julie m’a dit il y a quelques semaines « j’aimerais qu’on fasse une vidéo en duo » si ce projet pouvait aboutir aussi vite que celui-ci ! J’ai hâte

Merci à elle que nous ne manquerons pas de suivre, on croise les doigts, dans de prochaines images !