Omer Airbalète: Enfin la voilà !

0
403
OMER airbalete
logo OMER airbalete

L’utilisation d’arbalètes pneumatiques reste quelque chose d’assez réduit dans l’hexagone. Puissants, peu sensibles au recul, …, ces modèles ont pourtant tout pour séduire nombre d’entre nous. Omer a bien compris se paradoxe et présente aujourd’hui un modèle véritablement novateur, succulent mélange d’arbalète à sandows et de pneumatique.

 

 

 

OMER airbalete
crosse OMER airbalete

La petite histoire

Eudishow 2008, Omer fait sensation en présentant son premier prototype de ce qui deviendra la Airbalète. La firme italienne se veut une nouvelle fois à la pointe du développement et se lance dans un projet jamais vu: regrouper les fans d’arbalètes à sandows et ceux du pneumatique autour d’un même modèle. Dès lors, les ingénieurs de chez Omer n’auront qu’un but : réussir à réaliser une arbalète pneumatique gardant des qualités de maniabilité et de gestion de puissance en y ajoutant la sensibilité et l’ergonomie de la crosse des arbalètes classiques mais aussi en adoptant leur équilibre de haut niveau. Chaque avancée représentera, vous vous en doutez, autant de brevets que les trois années de développement peuvent le permettre. Tous les matériaux ont été testés, toutes les configurations aussi, bref, il aura fallu une sacré dose de persévérance pour en arriver à ce modèle présenté aujourd’hui. Une exemple ? Outre l’utilisation d’aluminium HF (hydroformé) pour le fut, les ingénieurs ont réfléchi aussi à améliorer la qualité du lubrifiant mais aussi le design du piston.

Les présentations

Comment commencer le test d’une telle arbalète sans procéder à des présentations en bonne et due forme.

Une des principales innovations de cette Airbalète consiste à avoir réussi à intégrer une véritable crosse d’arbalète à sandows sur un modèle pneumatique. Pour ce faire, Omer a donc adapté la crosse Cayman mais aussi son mécanisme particulièrement sensible. Ainsi, on retrouve un positionnement de crosse assez haute par rapport au tube, ceci permettant une meilleure gestion du recul. Le pouce et l’index se retrouvent ainsi au même niveau que le piston ceci ayant pour objectif d’offrir un meilleur amorti du recul généré par le déclenchement de la flèche. Chose logique, ici pas de talon de chargement, le champ de vision est parfaitement libre ! Bien entendu, on retrouve la possibilité de changer de poignée pour passer sur un modèle 100% anatomique fabriquée en polypropylène. La crosse enfin est un partie totalement indépendante puisque d’ailleurs afin de procéder à un complément en air ( pression max lors de ce test : 30 bars ), il faudra la désolidariser du tube afin de pouvoir insérer la pompe.

Nous retrouvons enfin, l’accroche fil positionné sur la droite de la crosse, parfaitement rétractile et suffisamment long pour passer en double longueurs de fil.

tube-dessus OMER airbalete
tube-dessus OMER airbalete

Côté tube, nous sommes en présence d’un tube réalisé en aluminium Hydroformé, technologie parfaitement maitrisée par la firme italienne et permettant la réalisation de tubes aussi rigides que légers. Ce tube adopte un profil de type os de seiche. A l’intérieur, le passage de flèche mesure 11mm de diamètre et permet sans soucis de passer en flèches de 7mm. Le «nez» de cette arbalète est rotatif, il est réalisé en aluminium et possède 4 trous dotés d’une orientation de 30 degrés aidant ainsi à évacuer l’eau. En tournant la tête de ce modèle, on bloque ainsi les trous ce qui a pour effet de réduire théoriquement la puissance de la flèche de 15%.

OMER airbalete
OMER airbalete fleche

La flèche est un modèle de 6,75mm de diamètre possédant le tout nouveau système d’accroche d’ardillon (ring barb). En fait il s’agit d’un cylindre en inox mobile situé sur la flèche et à l’intérieur duquel va venir se loger l’ardillon. Pas évident à expliquer mais terriblement pratique !

L’Airbalète est disponible en 4 tailles de 80 à 110, nous avons testé ici la 80 et la 100. Un moulinet One était disponible sur les modèles testés, pratique et très performant avec sa manivelle de grande taille facilement rétractable.

 

OMER airbalete entiere
OMER airbalete entiere

Loin d’être hors sujet !

Il est assez peu commun d’amener un modèle pneumatique sur un pas de tir sur cible subaquatique. Et pourquoi pas ?

Arrivés à l’eau, les deux modèles (80 et 100cm pour ceux qui n’auraient pas suivis) se montrent d’une stabilité redoutable. Facile à mouvoir, il laisse une forte impression quand à leur utilisation dans l’élément marin.

Positionné au fond, l’arbalète ne remonte pas et se positionne sur une ligne bien horizontale. En l’absence de talon de chargement, la mire se fait sans soucis. Premier déclenchement, c’est la surprise.

En effet, la gâchette est bien souple et une simple pression sur la queue de détente suffit à libérer un tir puissant et tendu. Côté précision, rien à dire c’est du sérieux !

Une fois l’arbalète fixée sur notre module, nous constatons une très bonne régularité de zone.

OMER airbalete
action-OMER airbalete

Ici chez elle !

A l’aise en piscine, nous nous doutions un peu que l’Airbalète aurait facilement pris ses marques dans la grande bleue. Et ce fut le cas ! A peine, immergée, l’Airbalète se montre légère et peu fatigante lors des déplacements. Stable et aussi grâce à la sensibilité de sa gâchette, les tirs de surface sont faciles et précis. Immergés, le canard se fait facilement, le design du tube facilitant son positionnement contre le corps. Une fois au fond, on retrouve une visée extrêmement dégagée mais aussi une très bonne maniabilité. A l’indienne, les déplacements sont aisés et les tirs vraiment instinctifs. A l’agachon, on retrouve avec joie la stabilité découverte en piscine, les tirs sont puissants (la double longueur peut être envisagée pour les 2 modèles) et le recul vraiment minime. A trou, un petit tour de tête est l’on tire à puissance réduite, le top ! De retour en surface, le chargement se fait facilement grâce à la poignée livrée d’origine mais aussi à la forme même du tube. Dans la houle et le courant, on garde une assez bonne précision, le tube «os de seiche» et l’absence de sandows jouent leur rôle.

 

OMER airbalete
action-OMER airbalete

omer airbalete

tableau-omer-airbalete

Le dilemme !

Pas facile après avoir eu ce modèle entre les mains de choisir entre modèles à sandows et pneumatiques. Possédant bien des avantages des deux catégories, l’Airbalète est capable de rassembler autour d’elle les amateurs des deux catégories. Performante et bien conçue, elle semble être un parfait modèle autant pour les novices en matière de pneumatique autant que les confirmés. Puissante, stable et légère, elle nous a véritablement séduit ! Seul regret ? Pas de version camo comme sur l’arbalète Omer Cayman HF2 limited édition !

Les+:

-légèreté et maniabilité

-puissance

-ergonomie

 

Les-:

-pas de version camo

-?

 

l’avis des testeurs:

Bertrand: «  Pas vraiment fan des pneumatiques, j’avoue avoir pris pas mal de plaisir avec ce modèle. Facile d’accès et performant dans l’eau, j’ai parfois eu l’impression d’avoir une de mes arbalètes à sandows dans les mains, la stabilité en plus ! »

Alain «  J’avais déjà testé des arbalètes pneumatiques sans grandes surprises. Ma là quel travail ! L’utilisation d’un crosse comme celle ci permet vraiment à n’importe qui de tirer le meilleur de cette arbalète. La gestion de la puissance est tellement bonne par rapport à un modèle sandows que l’on voudrait volontiers encore augmenter la puissance afin de gagner encore en longueur de tir ! Un régal ! »