Imersion Fibre: la souplesse à 200%

0
94

Il y a maintenant quelques années que la société Imersion propose des palmes composites. Sa dernière création cible ceux d’entre nous qui recherchent une palme sans efforts. Voici son test !

Imersion fibre
Imersion fibre, le logo

Une gamme, un esprit !

Avec trois modèles composite pour deux polymère, on pourrait croire que la société Imersion choisit de démocratiser au maximum les palmes composites. Côté carbone, la gamme se divise en deux catégories ; ceux qui aiment ressentir un bon appui et ceux qui préfèrent des déplacements tout en souplesse (un style dont la collaboration avec le recordman du monde Stéphane Mifsud n’est certainement pas étrangère). Côté fibre de verre, le modèle E-Glass est dorénavant remplacé par la Imersion Fibre que nous testons et qui dès le premier contact nous montre elle aussi son caractère très « Mifsud style ». On retrouve enfin le modèle polymère décliné en deux duretés.

Imersion fibre
Imersion fibre de dessus

En détails :

Chez Imersion pas de surprises, on retrouve bien entendu son traditionnel chausson. Quand certains jouent sur la bi-matière et le maintient calculé au millimètre, ici au contraire, on mise essentiellement sur le confort et l’onctuosité. On retrouve aussi un angle assez marqué de 21 degrés. Le guidage n’a pas été oublié et nous trouvons juste après les bras de chausson des guides qui vont jusqu’au bout de la voilure et d’une hauteur de 0,7cm. Cette palme fait une longueur de 87,5cm pour une pointure de 42/44. Devant le pied, nous mesurons 60,5cm pour une largeur maxi de 21,2cm.

Imersion fibre
Imersion fibre, le chausson

La voilure est un modèle réalisé en fibre de verre prépeg non teintée. Bien entendu il s’agit d’un modèle déclivé (il suffit de jeter un œil sur la voilure pour les deviner). Abordons à présent, un des points caractéristiques de cette nouvelle palme : la souplesse.

Imersion fibre
Imersion fibre, le guide

La Imersion Fibre avec une souplesse extrême est sans aucun doute LA palme la plus souple que nous ayons eu à tester. En effet, dès le module de test 1kg on atteint des valeurs que d’autres auraient avec un poids de 2 kilos notamment en bout de palme. A deux kilos, on est sur des valeurs très souples.

La finition est d’un assez bon niveau avec des collages nets, sans bavures, et une voilure en finition glacée.

 

Imersion fibre
Imersion fibre de dessous

En piscine :

Dès les premiers mètres, on découvre une palme tout en souplesse et en facilité. Ici, l’effort est à ranger au rayon des mauvais souvenirs. Le pied perce la surface comme naturellement et la remonté, sans efforts, permet un bon travail sur les ischios.

En apnée dynamique, on comprend rapidement que la Imersion Fibre n’est pas une palme qu’il va falloir contraindre. Au contraire, c’est un modèle qu’il faut totalement laisser vivre en jouant sur l’économie d’énergie. Plus d’appui, on entre en surpuissance et l’attaque de palmage déverse ce qui a pour effet de faire saturer la voilure. Economique donc elle permet toutefois de réaliser des longueurs avec une vitesse intéressante. La palme déroule parfaitement et bien dans l’axe grâce au guidage marqué juste ce qu’il faut.

Arrivé au virage, la rotation est bonne en raison de la faible hauteur des guides et la relance correcte.

 

Imersion fibre
Imersion fibre en action

En mer :

Comme en piscine, on retrouve cette souplesse caractéristique. Le chausson Imersion, souvent critiqué pour un excès de tendresse, correspond parfaitement à cette voilure et contribue à donner un ensemble homogène. Le pied est tenu et on ne sent à aucun moment la voilure sous le pied. Dans le courant, la palme continue de propulser même si on ressent rapidement une tendance à saturer.

Première descente sur 10 mètres, le guidage est parfait et arrivé au fond les palmes se plaquent comme instinctivement. A l’indienne comme à trou, on profite d’une maniabilité de bon niveau. Alors que nous remontons, si la palme pousse, on comprend là aussi que c’est sur l’économie d’énergie qu’il va falloir jouer plutôt que sur un palmage tout en force.

On le comprendra rapidement, il reste à trouver la limite de profondeur. Pour nous, les amateurs pour ne pas dire les habitués de souplesse les pousseront jusqu’à 18 mètres quand la majorité se sera arrêtée à 14 mètres. Au delà, les uns et les autres devront faire avec un sentiment de saturation vraiment marqué.

Dans la houle, elle fonctionne plutôt bien même si on aurait aimé un peu plus de nerf ou réactivité.

Imersion fibre
Imersion fibre à l’agachon

Conclusion : souple, souple, souple

Imersion prend une direction vraiment marquée avec ce modèle fibre sans concession 100% souplesse. Vraiment agréable en piscine, elle sera parfaite pour une première approche de l’apnée dynamique et les amateurs de souplesse trouveront là un jouet parfait pour aligner les longueurs en bi palmes. En mer, on préférera les conditions calmes au fort courant en raison d’une petite tendance à saturer sur les forts appuis. C’est un modèle qui saura fonctionner avec un niveau de performance intéressant sur de faibles profondeurs. Au delà, on retrouvera une réelle tendance à saturer. Bref, la Imersion Fibre est une palme à deux visages, à la fois facile d’accès et utilisable pour le plus grand nombre, elle pourra devenir très technique à mesure que l’on s’approche de ses limites. Un regret : un prix un peu haut pour une version fibre de verre.

 

Les + :

– la souplesse

– le confort

– le côté économique

– le comportement en piscine

 

Les – :

– la saturation rapide en profondeur

– le prix (230€)

– le manque de nervosité du à l’association souplesse/fibre de verre.

L’avis des testeurs :

Bertrand : «  La Imersion Fibre c’est une palme pour monsieur tout le monde dans les conditions de monsieur tout le monde. Pour aller plus loin, il faudra avoir une solide habitude de la mise en œuvre de palmes très souples. »

Alain : « J’ai beau être léger (65 kilos), j’ai tendance à aimer avoir de l’appui devant le pied. Je dois avouer qu’au départ avec ce modèle j’ai été un peu surpris. Souple, souple, souple ! Une fois habitué, c’est très agréable et vraiment ludique pour une utilisation de tous les jours. Ma limite : 15 mètres. »