Epsealon Magnum: l’évolution a du bon !

0
286

Esclapez Diving a fait, cette saison, évoluer son modèle de palme polymère. Si à première vu, cela ne saute pas à l’œil, le constat une fois à l’eau est tout à fait différent.

Epsealon magnum
Epsealon magnum

L’évolution permanente : Si l’entreprise est jeune, elle a su en garder le dynamisme sans subir les côtés négatifs. Aussi, on voit chaque année un catalogue s’étoffer de manière impressionnante en période de crise tout en s’appuyant sur un panel de testeurs illimité : ses propres acheteurs. En effet, dès le départ, les dirigeants ont voulu garder contact avec le marché et rester au maximum à l’écoute des critiques et avis du team mais aussi des pratiquants. Le résultat cette année avec un credo affiché comme cheval de bataille : «  Nos champions c’est vous ! » Bref, nul doute que les saisons à venir nous promettent de belles surprises.

Epsealon magnum
Epsealon magnum

En détails : Premier contact et première surprise avec un chausson qui évolue dans le bon sens. Plutôt massif sur la version initiale, celui-ci reste bi matière pour plus de tenue mais s’affine afin d’améliorer l’ergonomie et la qualité du maintien.

Epsealon magnum
Chausson Epsealon magnum

Assez rare sur le marché, ici les bras du chausson vont quasiment jusqu’au bout de la voilure et font donc office de guide latéraux. Soucis du détail oblige, les bras de chausson sont fixés à la voilure au moyen d’une vis micrométrique.

Epsealon magnum
Epsealon magnum

La voilure de son côté présente un rainurage sur la face du dessus afin de contribuer à la canalisation des flux. La face du dessous est, de son côté, totalement lisse.

Epsealon magnum
Epsealon magnum

Côté dimension, on retrouve un outline assez unique sur le marché dont la largeur maxi augmente de manière régulière à partir du bout de pied pour atteindre sa valeur maxi de 23,5cm à 10cm du bout de palme. Côté longueur,  cette Epsealon Magnum fait 89.5cm chausson inclus et 58cm à partir du bout de pieds. L’angle est de 19 degrés

Epsealon magnum
Epsealon magnum

    En piscine :

Dès l’enfilage du chausson, on sent une différence assez marquée en matière de maintien. Quelques coups de palmes plus tard, le constat tombe : la palme a gagnée en précision même si le chausson pourra paraître un peu large pour les amateurs de chausson type Pathos. Le bi matière fait une fois encore parfaitement son travail et assure une transmission immédiate des efforts musculaire. En surface, la palme est facile et surtout la palme fonctionne autant avec un palmage ample que plus réduit. En apnée dynamique, la mise en action est immédiate et la voilure déroule proprement. Côté guidage, on reste bien en ligne les bras diminuant les risques de dérapage. Souple et propulsive, cette palme permet de réaliser les longueurs en apnée de manière économique et régulière. Arrivé au virage, pas de sensation de frottement, la manoeuvre se fait facilement et la relance est immédiate. On atteindra un nombre de 19/20 coups de palmes par 25m.

Epsealon magnum
Epsealon magnum

 En mer :

Comme en piscine, on retrouve une bonne accessibilité de la palme dès les premiers mètres. On avance de manière aisée y compris dans le courant avec une palme discrète qui reste sous l’eau sans efforts. Premières descentes, on laisse les premiers mètres de manière assez instinctive et le guidage avant d’arriver au fond est précis. Au fond, les palmes se place de manière assez naturel sur le fond et reste assez peu sensible au courant. En chasse à l’indienne, on garde une assez bonne mobilité et la discrétion est au rendez-vous. En profondeur, tout sera affaire de goût, les amateurs d’appuis resteront dans la zone des 14/18 ou s’orienteront vers la version Power max. Les amateurs de souplesse pourront de leur côté continuer à apprécier les qualités économique de ce modèle jusqu’à 20/24m.

Conclusion : Une sacré concurrente ! Avec ce modèle Epsealon prend une belle place dans le registre des palmes polymère. Souples, puissantes et polyvalentes, les Epsealon Magnum possèdent nombre de qualité qui leur permettront de contenter un large panel de pratiquants. Les amateurs de maintien marqué au niveau du pied prendront simplement garde à se diriger plutôt une pointure un peu plus réduite (un 45 pourra aller ver un 43/44)

les + : – rapport puissance/souplesse – polyvalence – discrétion lors du palmage – solidité

les – : – chausson un poil large sur le bout de pied pour les amateurs de maintien marqué – un seul coloris.

L’avis des testeurs :

Bertrand : «  Pas prise de tête ! Voilà pour moi comment résumer ces palmes que j’ai trouvé facile à mettre en action autant que performante. La souplesse est agréable sans pour autant sacrifier la puissance générale. »   Luis : «  Avec un bon rapport souplesse/puissance, ces palmes se montrent très polyvalentes. Courant, mer calme, chasse profonde ou en surface, on a le sentiment de pouvoir tout faire sans être en difficulté. Pour la profondeur, les amateurs d’appui marqué lors des premiers coups de palme au fond iront vers la version Power Max. »

Zone technique:

longueur hors tout: 89.5cm

longueur devant le pied: 58cm

largeur maxi: 23.5cm

angle: 19 degrés

poids: 1210gr

prix moyen constaté: 89€