AIDA World Championship 2015, un point avec Stéphane Tourreau

0
122

Dans un contexte pas forcément des plus faciles, il est l’un des artisans des bonnes performances françaises. Stéphane Tourreau aura réussi hier à assuré un 95m impeccable bien que se sachant capable de tutoyer les 100m selon Laurent de Beaucaron , son coach. Il était évident de faire un premier bilan avec lui.

Stéphane Tourreau 2

1 – Tu entrais en scène aujourd’hui pour le poids constant, comment as tu vécu ce début de semaine mouvementé ?

J’ai été très choqué par ce qui s’est produit avec Guillaume, j’ai eu très peur pour lui sur le moment, le soulagement était énorme quelques minutes après quand il est revenu à lui, heureusement qu’il avait de très grosses capacités pour en sortir indemne, j’ai encore les images dans la tête mais cela m’a fait beaucoup réfléchir sur notre sport et la manière de le faire évoluer par la suite, ça a été constructif pour comprendre beaucoup de choses. J’ai revu également la façon d’aborder ma progression dans le futur afin de me préserver mentalement et favoriser le plaisir bien avant la performance elle même.

2 – Le CNF se fait remarquer par de belles perfs mais aussi par un nombre assez surprenant de DQSP et DSBO, qu’en penses tu ?

J’ai remarqué qu’Il y avait plusieurs types d’athlètes : – Les nouveaux entrants dans le milieu avec une plus petite expérience de la compétition qui peuvent être très surpris par la pression en championnats du monde (cela inclus également les erreurs techniques et matérielles) – Les athlètes déjà expérimentés qui tentent une performance proche de leur max du moment et prennent un petit ou grand risque mais peuvent parfois réussir dans les limites. – Les athlètes qui se préservent et annoncent une performance très raisonnable et qui parfois remportent sur le classement final, exception faite sur les morceaux de scotch qui trainent sans contrôle!! Etc…

Stéphane Tourreau 4
Photo Guillaume Esteve

Je remarque qu’il y a très peu d’athlètes dans la 3e catégorie à ces championnats et je trouve ça dommage. Je souhaite que l’image de l’apnée évolue dans le bon sens et je compte bien tout faire pour cela. Cela dit, même avec une annonce raisonnable je me suis retrouvé à faire une sortie proche de ce que j’ai pu faire sur une perf maximale donc je l’intègre et le prévoirais pour les prochains évènements ! Le tout est d’apprendre à se connaitre, garder les mêmes protocoles de préparation sur plusieurs semaines et évaluer le niveau de stress de la compétition.

3 – Hier soir… les annonces, comment as tu vécu cette montée de pression et qu’est ce qui a conditionné ta profondeur ?

L’annonce, tout d’abord, a bien été réfléchie avec mon coach technique Laurent de Beaucaron et mon coach mental Loïc Gouzerh, le tout sera confirmé avec Pierre et Guillaume qui ont pris la casquette de coach également, au total 4 personnes pour valider la décision, qui peut faire mieux?? La pression monte très progressivement jusqu’à atteindre sont point ultime au moment de la performance mais l’eau est là pour nous aider à se sentir un peu plus sereins !

Stéphane Tourreau

4 – Ce matin tu valides une belle perf à 95m et prend la 5ème place de ces mondiaux, tu nous racontes ?

J’étais plus que confiant sur cette performance c’est quelque chose de maitrisé et répété à l’entrainement mais voila c’est un championnat du monde et même si je suis dans l’esprit de valider et de prendre du plaisir je ressent l’énergie inconsciente des personnes qui suivent l’évènement dans l’attente et je parle bien d’énergie pas des pensées personnels. Il faut prendre le contexte global (Je présente une seule discipline avec un seul essai et je dois valider car c’est l’objectif principal de ces championnats, de plus Guillaume n’est pas en compétition et Morgan a tourné avant le fond) Je ne vous cache pas qu’avec tout ça les sensations sont fortes! La suite c’est un état particulier et différents des autres compétitions, toute l’énergie passe dans la concentration pour garder le plaisir et le relâchement, quand tout le corps est dans un état second on ne peut être que dans l’automatisme pour faire les choses juste au bon moment à chaque étape de la plongée.

Alexander Bubenchikov (UKR) que je connais bien qui a également réalisé 95m viens me voir et me dit « Stéphane on est 4ème à 1 point du podium!! » j’en revenais pas… Il y avait 12 annonces devant nous! Après une protestation notre classement est passé à la 5ème place.

5 – Quel est le programme de Stéphane Tourreau pour les prochains jours ?

Aujourd’hui repos et demain c’est pas une blague, reprise sérieuse de l’entrainement car il y a eu beaucoup de break et de temps libres pour quelques minutes d’apnée ici, ensuite je continue la recherche de financement pour poursuivre mon entrainement sereinement.

Stéphane Tourreau 3

6 – Et pour la saison à venir ?

Il y a les championnats du monde CMAS en octobre ma première expérience en équipe de France FFESSM. J’enchaine ensuite une préparation en Egypte pour préparer la Big Blue au Mexique début Novembre (compétition organisé par Estrella Navarro). Après retour sérieux dans les montagnes et la piscine cet hiver…

7 – D’un point de vue moins compétition, on t’a vu dans des projets vidéos très sympas, d’autres projets en vue ?

Oui plusieurs projets en cours mais je préfère garder la surprise et comme tout il faut les financements !

8 – Le mot de la fin ?

Toujours se rappeler pourquoi on fait de l’apnée à la base et se rappeler des émotions que cela procure, le plaisir…