Focus chasse sous marine avec J.B Savornin

0
180

Septembre est pour beaucoup de chasseurs sous-marins synonyme de belles sorties, les plaisanciers de l’été sont moins présents, l’eau est encore chaude et le poisson en nombre. Une occasion rêvée pour faire un point avec un apnéiste et chasseur sous-marin reconnu: Jean Baptiste Savornin.

jb savornin, sortie de l'eau
jb savornin, sortie de l’eau

1 – L’échauffement en pêche sous-marine n’est pas toujours simple notamment si l’on pêche en bateau, dans ton cas comment organises tu ton début de sortie ?

JB Savornin: Généralement je commence toujours une sortie de la même manière: même si je chasse sur un sec un peu loin, je m’arrange toujours pour faire 3 descentes d’échauffement à côté de l’ancre. Je fais 3 apnées successives poumons vides avec des temps croissants. À la quatrième apnée je suis prêt.

2 – Combien de temps te faut il pour être à 100% de tes capacités ?

Disons qu’en général au bout de 10 minutes (même si c’est le matin tôt) je suis prêt à attaquer.

 

3- Tu pêches essentiellement en bateau, te concentres tu plutôt sur un seul spot ou papillonnes tu d’un spot à l’autre ?

Je pêche à 99 pourcents en bateau. Je me concentre ainsi généralement sur une zone réduite car je ne suis pas un chasseur sous-marin qui pèche 4 ou 5h. En moyenne la durée de mes pêches est de 2 heures. Je fais un parcours réfléchi à l’avance et j’enchaîne les agachons en avançant. Je fais rarement plus de 2 agachons au même endroit sauf si la mange est présente et que les dentis sont en nombre.

jb savornin, lueurs du matin
jb savornin, lueurs du matin

4 – On te connaît amateur de pêche aux dentis, peux tu nous parler des particularités de cette pêche ?

 La pêche aux dentis est une pêche difficile. Je dirais même  plus : de plus en plus difficile. Il subit une forte pression, du coup il s’est déplacé ces dernières années. Il faut tenir compte du courant, de la thermocline ainsi que le moment de la journée.

5 – Y a t il des erreurs à éviter ?

Il est facile de tuer un poste avec une mauvaise préparation. Souvent, il n’y a qu’une seule chance et qu’une seule occasion de tir; d’où l’intérêt d’être à cent pour cent de ses capacités dès le premier agachon. Si vous êtes mal placés vous ne serez pas à portée de tir et envisager une deuxième cale aura fait fuir les dentis à la remontée. C’est là toute la difficulté de connaître bien sa zone. Dans la pêche aux dentis il faut faire un tir pour tuer. Ce poisson étant très méfiant et très vif il faut être très précis et très malin.

 

 

Catches of August from Bibou on Vimeo.

 

Pour ce qui est du sens du courant ou le placement par rapport au soleil, tu peux nous en dire plus ?

Pour le denti avant tout je me positionne face à la mange. Généralement le courant viens de là. Le denti est un poisson qui chasse en remontant le courant grâce à ses accélérations fulgurantes, il ne laisse aucune chance aux poissons.  Les plus faibles, les moins rapides dans le courant deviennent ses proies. L’ensoleillement a moins d’importance à mon sens surtout en profondeur et comme je chasse souvent très tôt la luminosité est faible. Si vous chassez dans moins d’eau essayez de vous mettre entre le soleil et le denti de ce fait il vous distinguera mal et vous pourrez tenter un tir à la coulée

6 – Si septembre/octobre sont souvent synonymes de belles pêches, comment appréhendes tu l’arrivée de l’hiver et quelle est ton activité durant cette période ?

 Septembre-octobre tout comme les mois de mai et juin sont propices à la rencontre de grosses pièces. Le trafic maritime estival se calme. Il faut donc profiter des belles journées ensoleillées et d’une eau  encore chaude. Il ne faut pas rater cette « après saison » car après cela l’hiver s’installe doucement et adieu dentis et serioles.
jb savornin , pécheur de  denti Inside !
jb savornin , pécheur de denti Inside !

7 – Côté matériel, comment adaptes tu ton matos à la pêche de dentis ?

Côté matériel, je pêche maintenant depuis 5 ans avec des arbalètes pneumatiques. Pour la pêche du denti souvent profond, il faut une arbalète puissante, maniable et de grande portée. L’arbalète pneumatique réunit ces qualités.

8 – Que penses tu des arbalètes roller que l’on voit apparaître de plus en plus ?

Les arbalètes « roller » ont fait leur apparition depuis de nombreux mois. Ces arbalètes de nouvelle génération offrent un minimum de recul et une forte puissance de tir. Mais je trouve tout de même une faiblesse au niveau de la maniabilité surtout sur les grands modèles.

9 – Une idée d’entraînement pour la pêche sous-marine et travailler notre sens du poisson ?

Acquérir le sens du poisson n’est pas une chose simple et il faut multiplier les sorties quels que soient les conditions. Et même si un jour vous vous cassez les dents car vous n’avez rien vu, retentez votre chance le lendemain. Le courant aura changé, les conditions météo également.  Vous créerez votre propre expérience. C’est en une accumulation des données que vous comprendrez le fonctionnement d’un poste. Le jour où l’eau est claire et qu’il n’y a pas de poissons, ne soyez pas découragés et profitez-en pour faire quelques descentes en dehors de votre zone habituelle. Cela vous permettra peut-être de découvrir quelques nouvelles pierres à des endroits insoupçonnés
jb savornin et  la pêche du denti
jb savornin et la pêche du denti

10- Le mot de la fin ?

Pour le mot de la fin je dirais: Vous devriez être, à cet instant, en train de chercher les dentis alors si vous n’y êtes pas car vous êtes en train de lire cet article , enfilez vite votre combinaison et partez prospecter !

Merci à lui et à bientôt pour un autre focus chasse sous-marine !