OMERSUB Stingray Composite 25 Camo 3d : une version allroad !

0
192

Derrière son nom à rallonge, se cache la toute nouvelle palme en fibre de verre Omersub. Son programme est simple : aller dans un maximum de conditions en toute sérénité. L’idée est belle mais saura t elle aller au bout de ses prétentions ?

Omer stingray composite25
Omer stingray composite25

Pour tous les goûts !

En 2016, il faut être honnête, il sera difficile de ne pas trouver palme à son pieds chez Omersub. La raison est simple : des gammes destinées à répondre à sensiblement toutes les demandes des pratiquants de l’apnéiste le plus affuté au chasseur sous-marin occasionnel. En effet, s’appuyant sur son association avec Umberto Pelizzari, la firme italienne a donné naissance pour 2016 à la UP-F1, palme en carbone avec un chausson assez pointu destiné à optimiser les efforts sur cette zone. Elle se destine à une approche de l’apnée de haut niveau (poids constant en bi palme) mais aussi à la chasse sous-marine. On retrouve ensuite chez Omersub une série Stingray Carbone disponible en 3 rigidités mais aussi en version carbone apparent ou camo. On trouve aussi pour les irréductibles du polymère la gamme Stingray disponible en version black, winter mais aussi en deux versions de Camo.

La Omersub stingray composite25 Camo
La Omersub stingray composite25 Camo

Ajoutons enfin la gamme Stingray short, connue autant pour la longueur réduite de sa voilure que pour son chausson moins contraignant pour la voilure que le chausson classique. On découvre enfin la gamme Eagleray clairement destinée à un public plus large et découvrant la discipline. Enfin il ne manquait plus qu’une palme en fibre de verre, passe partout et robuste. C’est ce à quoi semble avoir voulu répondre Omersub avec ce modèle.

En détails :

Dès le premier abord, la Omersub Stingray Composite 25 dégage un sentiment de robustesse important. Et ce n’est pas son poids général qui vous fera changer d’avis puisque avec 1180gr elle fait exactement 164gr de plus que la version carbone à rigidité égale.

vue de Dessus
vue de Dessus

Autre détail, l’épaisseur du bout de palme de 2mm qui laisse entendre à une belle résistance lors des contacts avec la roche. Bref vous l’aurez compris déjà, avec ce modèle Omersub semble avoir voulu nous procurer une palme offrant les qualités de performance d’une voilure en composite sans sacrifier le registre de la solidité au risque de sortir un modèle au poids un peu plus important que d’autres sur le marché.

Omer stingray composite25: l'épaisseur du bout de palme et les guides
Omer stingray composite25: l’épaisseur du bout de palme et les guides

Cette voilure fait 60cm de long devant la pointe de pied et offre une largeur de 21,8cm juste devant la fin des bras de chausson. L’angle mesuré est assez important avec une valeur de 22 degrés.

La voilure est réalisée en fibre de verre et est recouverte de Camo sur le dessus comme sur le dessous.

Le chausson Omersub Stingray brown
Le chausson Omersub Stingray brown

On retrouve enfin le chausson Omer Stingray en coloris marron accompagné de guides latéraux d’une hauteur totale de 23mm parcourant toute la longueur.

Enfin on remarquera que le chausson est fixé à la voilure sans usage de vis.

Omer stingray composite25, une seule dureté
Omer stingray composite25, une seule dureté

D’un point de vue finition, rien à signaler c’est propre et sans bavure. La voilure présente une face brillante et une autre mat (type sortie de moule).

Le prix moyen de ce produit est de 220€ ce qui est sur une fourchette assez haute.

vue de dessous
vue de dessous

En piscine :

Disponible en une seule dureté de 25, on a eu un peu peur de se retrouver avec un modèle pas forcément toujours à son aise. Pour autant, dès la mise à l’eau, en s’appuyant sur un angle assez important, la voilure rentre bien dans l’eau sans avoir d’effort important sur la cheville. On se déplace ainsi en surface sans trop d’effort et à une vitesse régulière.

Omer stingray composite25, côté brillant sur le dessus
Omer stingray composite25, côté brillant sur le dessus

En apnée dynamique, les déplacements se font sans trop d’efforts (forcément plus qu’avec une version souple) et on atteint une vitesse de croisière assez importante. La palme déroule bien sans avoir à se concentrer particulièrement sur la qualité du palmage.

Nous traverserons en moyenne sur 10 longueurs les 25m en 20 coups de palmes.

Arrivé au virage, la manœuvre se fait sans trop d’efforts même si l’on semble que le guidage intégral ne facilite pas les choses. La relance par la suite est de bon niveau.

En mer :

Si la Omersub Stingray composite 25 fonctionne en piscine, elle apparaît clairement dans son élément lorsque l’on arrive dans l’élément salé. Facile à chausser et relativement ergonomique, la Omersub Stingray composite 25 permet d’entrer directement dans l’action. En surface, les déplacements se font de manière aisée autant que silencieuse. Dans le courant, même si l’on apprécierait une dureté 20, la palme continue de propulser en toute sécurité.

Omer stingray composite25, action !
Omer stingray composite25, action !

A la descente, la palme délivre un bon appui qui permet de rapidement laisser la surface et glisser en profondeur. Arrivé au fond, la bonne ergonomie permet de rapidement plaquer les palmes sur la roche et la bonne solidité de ne pas craindre grand chose quand au contact avec l’élément rocheux.

Malgré le courant et le guidage intégral, on n’a aucun mal à gérer le positionnement des palmes à l’agachon. A l’indienne, les déplacements se font de manière totalement silencieuse et l’assez bonne maniabilité due à la longueur réduite participe à rendre les déplacements toujours plus furtifs.

A une profondeur de 20 mètres, l’appui reste bon et permet des remontées sures autant que peu techniques. Au delà, on arrivera, si cela reste réalisable, dans des profondeurs où un passage au carbone pourra réduire les dépenses en air.

Et la solidité ? Testées dans des conditions calmes jusqu’au bon clapot dans la roche, ces Omersub Stingray composite 25 laissent un agréable sentiment de solidité. Certes, elles peuvent se rayer (le camo participant à cacher les quelques rayures) mais structurellement rien ne bouge y compris pour ne pas dire surtout en bout de palme où il faudra une certaine volonté pour abimé cette zone.

Omer stingray composite25, un appui assez rassurant à la remontée
Omer stingray composite25, un appui assez rassurant à la remontée

Conclusion : Des Crossroad !

Après une période de tests assez intenses, les Omersub Stingray composite 25 nous laissent avant tout un sentiment de grosse polyvalence. Certes, ce ne sont ni les plus légères et ni les plus techniques mais les Omersub Stingray composite 25 sont avant tout des palmes de tous les jours. Le temps peut se lever et les conditions se durcir, aucune inquiétude elles sont faites pour ça. Omer semble avoir réussi avec ce modèle à fournir aux pratiquants même peu expérimentés de quoi oublier totalement l’usage des versions polymère. La limite à cela ? Un prix assez haut de gamme pour un modèle en verre et une option chausson stingray short non proposée pour les amoureux de palmage plus léger.

Les + :

– Camo intégral de qualité

– Construction béton

– Facilité d’utilisation

– Polyvalence

Les – :

– Pas de version chausson short

– Le prix un peu haut

– Le poids

L’avis des testeurs :

Bertrand : «  Rassurantes et polyvalentes, voilà comment je pourrai caractériser ces palmes. Bétons, elles donnent clairement l’impression d’être faites pour voir passer les années. Et côté performances, cela reste très honorable pour un modèle non carbone. Une limite ? Un prix et un poids un peu élevés. »

Luis : « Les Omersub Stingray composite 25 sont des palmes simples à utiliser et qui possèdent pour moi toutes les qualités pour accompagner un pratiquant quasiment de ses débuts à ses phases les plus confirmées. Ce qui m’a impressionné ? Leur côté béton ! »

Zone technique :

  • Longueur avec chausson en 43/44 : 90cm
  • Longueur devant le pieds : 60cm
  • Largeur maxi chausson inclus:23,2cm
  • Poids: 1180gr la palme
  • Angle : 22 degrés
  • Prix moyen: 200€

Cette palme est elle faite pour vous ?

Vous recherchez une palme béton et tout terrain à son aise dans des conditions faciles autant que les conditions plus mouvementées dans les roches. Vous chassez à des profondeurs faibles autant que moyennes et recherchez pour autant un modèle rassurant en matière d’appuis. Enfin, le camouflage général de votre allure est dans vos impératifs.