Cressi Gara Professional LD: assouplie mais…

0
484

Il y a un an Cressi sortait sur le marché sa nouvelle palme : la Gara Professional. Décriée par certains pour un excès de rigidité voici sa version assouplie : la Gara Professional LD.

 

Cressi Gara Professional LD
Cressi Gara Professional LD

L’historique :

Après avoir marqué les esprits avec deux succès que sont les Gara 3000 et 3000LD, Cressi choisit en 2009 de sortir une palme totalement différente avec toujours pour objectif l’optimisation de la performance. Premier changement de taille, on passe sur un système de voilure non plus au-dessous du chausson mais au-dessus de celui-ci. Ainsi si on regarde l’axe de celle-ci, on voit nettement que l’axe de la voilure passe au-dessus du coup de pieds et non plus sous la voute plantaire.

Parallèlement, la voilure change, elle aussi, et les guides latéraux perdent aussi nettement en hauteur.

A l’issue du premier test de la Gara Professional, il en ressort une palme performante, assez accrocheuse mais à la rigidité marquée (ceci expliquant que les moins physiques aient aussi éprouvé des problèmes de guidage).

Bref, en route pour le test de cette version LD censée être plus souple.

 

Aspect technique : la même en plus souple

 

Cressi Gara Professional LD
Cressi Gara Professional LD de face

Techniquement parlant, on ne constate aucun changement sur cette version LD. La palme garde en effet le même chausson avec sa rigidité modulée sur le dessus et sa structure rigide sur le dessous.

Côté voilure, même constat, il s’agit de la même voilure, seule la couleur change. Les mesures de souplesse nous montrent qu’en effet, même si on est pas parmi les plus souples du marché, cette Professional s’est bien assouplie.

 

Cressi Gara Professional LD
Cressi Gara Professional LD, le dessous

En piscine :

Dès le premiers mètres, la palme se montre effectivement plus souple. Comparativement à la version normale, le pied s’enfonce avec plus de facilité dans l’eau et la palme n’en paraît que plus facile. Toutefois, confrontée à des modèles comme la Mares Razor grise, la Professional LD semble toujours un peu raide. En apnée dynamique, cette palme offre un rendement assez important qui va permettre de traverser les 25 mètres avec une bonne vitesse et sans y laisser trop d’énergie. Le déroulé est propre et le guide, bien que toujours léger, permet un palmage en ligne assez facile. Arrivé au virage, un régal ! On tourne sans difficultés et la puissante relance permet d’immédiatement retrouver la vitesse de croisière.

 

Cressi Gara Professional LD
Cressi Gara Professional LD en action

En mer :

Même constat ici qu’en piscine, la version LD est plus souple que sa consœur classique. Toutefois, son côté un peu raide et son angle moyen nous donneront plus de sensations d’efforts en surface notamment dans le courant (même si on est loin de ce qu’on avait constaté avec la version Professional). Premier canard, l’appui est franc et la descente immédiate. On arrive rapidement au fond et les palmes se plaquent sans problème contre le sol. En chasse à l’indienne, les déplacements se font de manière intuitive avec un bonne réserve de puissance.

Lors des descentes les plus profondes (20 mètres), la palme semble parfaitement dans son élément et les amateurs de puissance seront ravis. Lors des démarrages du fond, on ressent bien la palme et les premiers mètres sont rapidement oubliés.

Cressi Gara Professional LD
Cressi Gara Professional LD à l’agachon

Conclusion : moins exigeante !

Avec l’arrivée de cette version LD, la firme italienne permet à quasiment tous les pratiquants de profiter de ce modèle plus souple. Toutefois, si la souplesse est améliorée, on retiendra que la Cressi Professional LD reste une palme assez rigide dans sa catégorie. Elle sera parfaite pour des conditions exemptes de courant, les pêches assez profondes ou pour ceux possédant un bateau. Pour les apnéistes, même constat, ce modèle ravira les amateurs de puissante tout en gardant une bonne maniabilité.

 

Les + :

– puissance

– le look

– une souplesse plus adaptée

–  une bonne finition

Les moins :

– encore rigide pour leur catégorie

– sensibles aux rayures

– guidage perfectible

L’avis des testeurs:

Bertrand: «  J’avais apprécié les versions Professional classiques, celles là m’ont carrément séduit par leur accessibilité supérieure. Même si on n’est pas encore au niveau des plus souples du marché, elles seront un bon choix pour ceux d’entre nous aimant des palmes à l’attaque marquée ! »

 

Thomas: « J’ai testé ces palmes dans une eau à 18/20 degrés et vu mon poids (79 kilos), j’ai été assez surpris car je les attendais plus souples. Cela mis à part, les Professional LD sont aussi surprenantes par leur puissance pour des modèles polymère arrivé à 20 mètres : on repart avec de bonnes sensations d’appui. »