Sporasub Yemaya: Enfin !

0
207

S’il est une catégorie de pratiquants qui est souvent oubliée par les fabricants, c’est bien celle des femmes. Sporasub tente de remédier à cette situation en sortant une combinaison 100% femme : la Yemaya !

 

Sporasub Yemaya
Sporasub Yemaya en action

Une catégorie souvent oubliée !

Si dans le surf, la catégorie féminine a toujours été développée et même mise en avant par les fabricants, du côté de l’apnée ou la pêche sous-marine la situation est un peu plus compliquée.

En effet, de nos jours, qu’elles sont les possibilités pour une femme afin de s’équiper en vêtement néoprène ? La première, et par forcément toujours la plus chère, consiste à se faire faire une combinaison sur mesure. Toutefois, se déplacer chez un des artisans spécialistes n’est pas forcément à la portée de tous ou de toutes. L’autre solution est bien entendu de s’équiper en matériel de série mais en dehors des sociétés Dessault ou Imersion avec sa nouvelle Eskwad femme le choix était pour le moins réduit.

Aujourd’hui Sporasub entre aussi dans la danse avec un modèle 100% femme.

Sporasub Yemaya
Sporasub Yemaya vue de face

D’un peu plus près :

Dès les premiers instants on constate que la coupe a été bien réfléchie et adaptée à la morphologie féminine. Bras, poitrine, hanche ont été particulièrement préformés y compris pour le pantalon.

Sporasub a choisi pour ce vêtement un néoprène de type hyperstretch avec doublage extérieur jersey.

Sporasub Yemaya
Sporasub Yemaya, le plastron

Les collages sont impeccables et les coutures bien finies. La finition, comme vous vous en doutez, est d’un bon niveau avec un galonnage néoprène lisse des extrémités (poignets et tour de visage, haut de pantalon et chevilles). Le bas de veste est lui aussi galonné mais en lycra. A noter que la zone des oreilles dans la cagoule a été réalisée en néoprène double face jersey (le reste de la cagoule étant en refendu).

Une seule accroche sert à fermer cette veste.

Sporasub Yemaya
Sporasub Yemaya , le pantalon

Les renforts sont bien présents avec surtout un renfort sternal bien épais et possédant un revêtement antidérapant. Les genoux sont protégés par contre rien aux coudes.

Sporasub Yemaya
Sporasub Yemaya, détail de manche

La firme italienne a choisi pour ce modèle un look assez épuré et classe à la fois, les inscriptions couleurs bronze qui côtoient le noir du jersey sont du plus bel effet !

La Sporasub Yemaya est disponible en 5 et 7mm et déclinée en 5 tailles de XS à XL toutes en pantalon bas.

Sporasub Yemaya
Sporasub Yemaya vue arriere

En action :

Dès l’enfilage, c’est un sentiment de souplesse qui prédomine. Bien coupée, elle prend immédiatement sa place sur l’anatomie féminine et ne présente pas de zone de tensions ou relâchées. Les poignets, chevilles ou cagoule ont été particulièrement bien pensés pour les femmes.

Sporasub Yemaya
Sporasub Yemaya en action

A l’eau, on ne note quasiment pas d’entrées d’eau et le peu de bulles d’air qui restaient sont vites évacuées. En action et notamment lors des plus grosses inspirations, c’est bien entendu le sentiment de souplesse qui arrive immédiatement à l’esprit.

La chaleur n’est pas en reste malgré ses 5mm elle est bien présente tout au long de la période (température de l’eau entre 16 et 13). Jusqu’à 10 mètres, on constate un léger écrasement mais tout à fait acceptable. La chaleur reste bien présente et la souplesse participe à faciliter les déplacements entre les rochers. Au delà de 22 mètres, l’écrasement est plus présent mais dans la moyenne du marché et on commence à ressentir les variations de températures des couches d’eau ce qui est assez logique.

En pure action de pêche sous-marine, les renforts jouent bien leur rôle et le plastron se montre particulièrement efficace en protégeant bien lors des chargements d’arbalètes.

Sporasub Yemaya
Sporasub Yemaya en action

Conclusion :

Avec ce modèle Sporasub propose une vraie bonne réponse aux femmes aficionados de la marque.

Très esthétique pour ne pas dire classe, bien coupée chaude et souple, il faudra la pousser au plus profond pour entrevoir ses limites. Polyvalente et discrète elle saura ravir autant les amatrices de pêche sous-marine comme les apnéistes. Avec ses versions 5 et 7mm, nul doute que ce modèle trouvera un bon succès chez les pratiquantes !

Les + :

– le Look

– la coupe

– la souplesse

– la chaleur

les – :

– pas de protection aux coudes

-écrasement présent au delà de 25m

 

L’avis des testeurs :

Sophie : «  très bien coupée, cette Sporasub Yemaya m’a vraiment plus dès le départ pas sa finition et son look. Chaude et souple, elle possède en plus une protection d’armement hyper efficace ! Ses limites, une utilisation au delà de 25 mètres en saison froide. »

Le prix:entre 220 et 250€

le lien : SPORASUB