Sporasub SK40 100cm: performance et légèreté

0
1318

Quand Sporasub sort un produit, l’objectif semble souvent de surprendre. Avec la Sporasub SK40 pas de doute la firme italienne reste dans sa lignée, voici son test !

sporasub sk40
sporasub sk40

En details :

Premier contact avec ce modèle est première surprise : la légèreté. En effet, avec 1180 grammes moulinet inclus cette Sporasub SK 40 fait partie des modèles parmi les plus légers du marché. La recette est simple si on peut dire, un fut carbone réalisé par infusion et un équipement calculé pour optimiser au maximum ce registre.

sporasub sk40
sporasub sk40

Côté tube, outre qu’il soit en carbone, on est aussi agréablement surpris par sa forme peu commune sorte d’adaptation d’un tube os de seiche à géométrie variable. On passe d’une hauteur de 32,5mm devant le moulinet pour arriver à 19mm en tête. La largeur reste de 32,5mm sur toute la longueur.

Le tube possède un guidage intégral sur le dessus ainsi qu’un rainurage sur le dessous destiné à encore plus rigidifier l’ensemble.

sporasub sk40
sporasub sk40 la tête

La tête est une tête extrêmement minimaliste. Pas de possibilité de double sandows, longueur et hauteur ultra réduite fabrication nylon, voilà sa recette. On remarquera aussi de ce côté le réhausse sandows qui devrait permettre aux habitués des sandows vissés de ne pas trop perdre leurs repères visuels lors de la visée mais aussi aux sandows de tracter la flèche sans augmenter le frottement.

sporasub sk40
sporasub sk40, la crosse

Enfin, la crosse est assemblée en sandwich sur le fut, l’objectif est clair : rigidifier. On remarque la poignée en élastomère. Le mécanisme est celui du One et est intégré dans la poignée.

Enfin dernière bonne innovation de ce côté ; le talon de chargement qui rassemble à lui seul nombre de demandes de chasseurs sous-marins. Réduit, de couleur non perturbante et pourtant bien protégeant lors du chargement, il est intégré dans la géométrie du tube.

sporasub sk40
sporasub sk40

Côté accastillage, on remarquera une flèche en 6,3mm de 130cm, des sandows monobrins de 16mm et un nylon de couleur noir. Pas d’amortisseur ni moulinet, surprenant.

Tailles dispo : 80, 90 et 100cm.

 

Action en piscine :

Dès la mise à l’eau, on est surpris par la légèreté de l’ensemble et sa maniabilité. Arrivé sur le fond, l’arbalète se positionne assez naturellement à l’horizontal mais pourra nécessiter un petit plombage afin de diminuer sa flottabilité au niveau du nez (nettement moins présent lors du test avec flèche en 6,5mm). L’alignement est un régal, les sandows sont visuellement parallèles au fut, le talon est quasi invisible, rien à dire ! Une légère pression sur la queue de détente et c’est un tir puissant et précis qui percute la cible située à 4m de la pointe.

En tir fixé, on remarque une excellente régularité de zone.

 

Action en mer :

Comme en piscine, le Sporasub SK40 100cm surprend encore par sa légèreté et on l’apprécie lors de longues sorties. Autre bonne surprise, la géométrie du tube et la bonne accroche de la crosse participent à le rendre assez insensible dans le courant ou lorsque le clapot se forme.

sporasub sk40
sporasub sk40

Le chargement se fait de manière très simple et totalement indolore.

Arrivé au fond même constat, c’est léger voir presque trop, stable et particulièrement dans le courant. Le tir est précis et assez puissant lorsque l’on intègre le fait qu’il s’agit d’un modèle avec un unique sandow de 16mm.

Testée avec une flêche de 6.5mm, l’équilibre s’améliore et en rajoutant un petit plomb pour jantes alu, la Sporasub SK40 fait preuve d’un rapport précision/maniabilité redoutable.

A l’indienne, l’arbalète est à la fête avec une très bonne maniabilité et toujours cette sensation de légèreté qui augmente encore son potentiel. En chasse à trou, rien à dire.

Au plus profond, le sandow reste assez puissant même si les habitués de hautes profondeurs pourront tenter de le raccourcir ou le remplacer par un modèle 18mm. En 14mm étiré à 350% et flèche en 6,75mm, l’accompagnement est encore optimiser avec un longueur de tir intéressante et surtout un équilibre quasi parfait.

sporasub sk40
sporasub sk40, légèreté en action

Conclusion :

Pas de doute, on n’a pas fini d’entendre parler de ce modèle Sporasub SK40. Super légère (un petit plombage de tête pourra être necessaire) , précise et maniable, elle semble avoir tout ce qu’il faut pour plaire à une majorité de pratiquants. Le look est certes simple mais il fait son effet et donne un caractère pro à ce modèle, il ne manquait plus qu’un moulinet alu et le tir était parfait !

 

Les + :

– la légèreté

– la construction

– la précision

– la maniabilité

– le comportement dans le clapot

les – :

-pas de moulinet de série

-le prix.

– flèche de 6,3mm

-meilleur équilibre avec flêche de 6.5mm

 

L’avis du team psmcafe :

Bertrand : «  Quelle légèreté ! C’est maniable, simple et performant. Pour moi Sporasub a tout compris avec ce modèle en optimisant la facilité et la performance. Personnellement, je l’aurais préféré avec une flèche en 6,5mm »

Jordi : «  La Sporasub SK40 est un modèle maniable et très léger. La précision est très bonne une fois lestée avec une gâchette un peu sèche au debut. Son terrain préféré, une chasse dynamique avec courant ou clapot. Et l’agachon ? Pas de problème ! »

 

Zone technique :

longueur totale : 130 cm

diamètre tube : de 32 à 19mm pour la hauteur et 32mm en largeur

poids ensemble avec moulinet : 1180 gr

Longeur flèche : 130mm

diamètre flèche : 6,3mm

poids de la flèche ; 318gr

angle crosse : 17 degrés

prix moyen: 319€