Esclapez E-visio 1 camo: Voir sans être vu !

0
511

Une fois de plus la « nouvelle » marque française choisit de rentrer sur le marché des masques en se distinguant, sa recette est simple : des verres miroir bleus teintés jaune. Mais est-ce vraiment utile ?

test Esclapez diving E-visio 1 Version Camo from psmcafeproduction on Vimeo.

 

 

Une gamme pour tous les goûts

Esclapez Diving a choisi, afin de tenter de répondre aux besoins du pêcheur sous-marin, de proposer 3 modèles de masques. Sous l’appellation E-visio on retrouve en effet, trois tailles mais aussi trois volumes totalement différents qui vont ensuite être déclinés en coloris de verre. L’E-visio 2 propose de son côté une réponse aux amateurs de large champs de vision peu préoccupés par les notions de volume interne. Ce dernier est disponible équipé de verres non teintés classiques mais aussi de verres miroir bleus teintés intérieur jaune. Si ce champ de vision n’était pas encore suffisant, on passera sur l’E-visio3; masque mono-verre au champ de vision très développé mais à volume supérieur. Enfin pour les amateurs de masque à volume moyen voir mini, on retrouve donc l’E-visio1 disponible en verres classiques et verres miroir bleus.

Esclapez E-visio 1 camo
Esclapez E-visio 1 camo, la gamme

Teintés, la raison ?

Connus depuis longtemps en conduite ou en tir de précision, l’utilisation de verres teintés jaune fait quasiment pour la première fois son entrée dans le milieu sous-marin. Si la teinte extérieur miroir est connu depuis longtemps, il est vrai qu’il peut parfois être surprenant de venir ainsi en plus teinter l’intérieur. Et pourtant…

La teinte jaune, tout d’abord, absorbe le bleu et va ainsi avoir pour effet de diminuer l’éblouissement d’un ciel très bleu. Jusque là, vous me direz « Et le rapport avec la pêche ?» Et bien l’effet du jaune ne s’arrête pas là et va aussi augmenter le contraste à la chasse comme au ski, particulièrement lorsque la lumière décline. Et c’est là que le jaune prend toute son utilité, en effet les verres miroir sont connus pour souvent atténuer la luminosité et devenir pénible justement lorsque le soleil devient moins fort. C’est là que le jaune va alors diminuer cette effet, non pas en augmentant la lumière mais en permettant de distinguer plus précisément l’environnement qui vous entoure. Toutefois, des tests en labo ont plus ou moins prouvé que l’effet du jaune tendrait à s’estomper au delà de 45 minutes.

 

Esclapez E-visio 1 camo
Esclapez E-visio 1 camo

L’E-visio 1 D’un peu plus près !

Le masque E-vsio 1 présente une structure de type frameless (attaches directement fixées sur la jupe) et présente un cerclage assez fin de couleur camouflage plutôt esthétique. La jupe est assez souple sur les côtés, un peu moins sous le nez. Sur cette dernière on retrouve donc deux attaches de réglage de sangle fonctionnant par simple pression des doigts (quelques soucis ont été observés sur les premières séries mais vite pris en garantie par Esclapez Diving). La sangle est assez souple et possède de multiples crans de réglages. Le réglage est donc simple et particulièrement précis. Enfin côté volume, l’E-visio 1 est un masque à volume faible à moyen. On le ressent immédiatement au niveau du champ de vision qui est assez développé pour cette catégorie.

 

En action

De largeur moyenne ce masque correspond à des visages de largeur moyenne à étroit. D’emblée ce modèle donne une bonne impression de confort notamment sur le haut et les côtés. Un peu plus rigide sous le nez il semble empêcher parfaitement toute fuite à ce niveau. Doté d’un champ de vision important, il offre une vue importante sur l’environnement (un régal pour tous les types de chasses et plus particulièrement l’indienne). Et la teinte ? A vrai dire, si les premières minutes peuvent surprendre, il est clair que le contraste est amélioré de manière évidente. Résultat, malgré une lumière un peu faiblarde on gagne en visibilité par rapport à un masque miroir classique. Côté miroir justement, l’effet est plus mitigé, certains poissons pouvant être plus ou moins sensibles aux reflets renvoyés par ce dernier. Enfin testé jusqu’à 32 mètres, l’E-visio 1 permet de compenser sans le moindre souci et avec un accès direct au nez. Au fond, ici encore, nous ne notons pas de fuites d’air perturbatrices.

 

Esclapez E-visio 1 camo
Esclapez E-visio 1 camo en action

Conclusion : une option intéressante

Bien conçu et performant, l’E-visio 1 semble tout avoir pour devenir un concurrent de choc dans la gamme des mini/moyens volumes déjà occupée par les Omer Alien, Aries 39, Beuchat Micromax, Mares Tana,… Confortable, il conviendra à merveille à des visages étroits à moyens. Côté verres, l’option des verres jaunes peut sembler valable, toutefois, il faudra bien comprendre que l’utilisation peut être assez surprenante lors des premières sorties. Pareillement, l’utilisation en photo sous-marine pourra être plus difficile en raison de cette couleur, on pourra donc passer dans ce cas sur le modèle à verres classiques.

Les+:

-un bon confort

-le champ de vision bien développé

-le look

-les verres jaunes associé au bleu (pour les amateurs)

Les-:

-le jaune (pour ceux qui ne se seront pas habitués)

-le prix

 

Esclapez E-visio 1 camo
Esclapez E-visio 1 camo

 L’avis des testeurs:

Bertrand: «  J’ai l’habitude d’utiliser un masque à verre miroir. Et là c’est vrai qu’avec l’effet des verres jaunes, j’ai eu l’impression de moins subir la baisse ou le manque de luminosité. Cela mis à part, ce masque est pour moi un modèle valable par de bonnes qualités de confort et de champ de vision. »

Alain: «  Le jaune (celui des verres), j’ai adoré, j’avais vraiment l’impression de voir plus précisément. Est-ce du au fait que je porte parfois des lunettes sur terre, je n’en sais rien mais j’ai apprécié. Sinon le masque, et bien il est confortable et performant. »

Mathieu: » Perso, je ne me suis jamais habitué à la teinte jaune. C’est sure on voit un peu mieux mais j’ai trouvé que cela changeait trop ma vision personnelle du monde sous marin. Je retrouvais plus mes couleurs au départ, c’est peut être idiot mais c’est ainsi ! Sinon, le modèle en lui même m’a plu par son bon champ de vision. »